La pandémie de Covid-19 touche plus de 180 pays à travers la planète.

L’Europe et les Etats-Unis sont les principaux foyers mondiaux de la maladie.

En l’espace de quelques mois après l’apparition du virus en Chine, le coronavirus a touché tous les continents et quasiment tous les pays du monde

A la date du 6 mai 2020, 3 662 691 cas ont été enregistrés dans le monde, selon les données compilées par l’université américaine Johns Hopkins.

Si l’on soustrait les guéris et les morts, on peut estimer qu’environ 2 206 620 personnes sont encore malades du Covid-19 à travers le monde.

Le Covid-19 a fait au moins 256 000 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine.

Progressivement de nombreux pays assouplissent les mesures de restrictions devant l’urgence de faire repartir l’économie tout en évitant un rebond de l’épidémie.

Italie, Portugal, Serbie, Belgique, Turquie, Israël, Nigeria ou encore Liban, le déconfinement s’organise à travers la planète, non sans contraintes.

Au Maghreb, Tunis et Alger ont engagé un assouplissement mais s’inquiètent des écarts de leurs populations en matière d’hygiène et de distanciation physique.

La Bavière, l’un des Etats régionaux les plus peuplés et les plus prospères d’Allemagne, a annoncé la réouverture de ses restaurants à partir du 25 mai, en dépit des consignes de prudence de Berlin.

L’Etat américain de Californie prévoit également d’assouplir certaines mesures à la fin de la semaine, comme de rouvrir certains commerces non alimentaires pour des ventes « à emporter ».

La Russie se prépare, elle aussi, à une levée progressive du confinement, à partir du 12 mai, alors que mercredi, les autorités ont enregistré plus de 10 000 nouveaux cas pour le quatrième jour d’affilée. Le pays compte plus de 165 000 cas.

Officiellement, le Covid-19 a fait 1 537 morts en Russie. Selon Moscou, ce bilan relativement faible est le résultat de la fermeture rapide des frontières, du grand nombre de tests effectués et d’un suivi des infections..

Partout, la pression est forte pour relancer l’activité face à une récession mondiale et à une flambée du chômage sans précédent depuis 1945.

La Commission européenne prédit une récession « historique » dans l’UE cette année, avec une chute record du PIB de 7,4 % en 2020, avant de remonter de 6,1 % en 2021.

Les Vingt-Sept tentent de trouver un terrain d’entente pour créer un fonds de relance exceptionnel. Il sera « gigantesque », avec une fourchette de « 1 000 à 2 000 milliards d’euros », selon le commissaire européen Thierry Breton.

Et partout, le chômage flambe : l’Espagne a recensé 282 891 chômeurs supplémentaires en avril, portant à 3,8 millions le nombre de demandeurs d’emplois. Au Royaume-Uni, quelque 6,3 millions de personnes sont en chômage partiel, soit un cinquième de la population active britannique.

La course au vaccin se poursuit. 7,4 milliards d’euros ont été levés lundi 4 Mai lors d’un téléthon planétaire organisé par la Commission européenne.

Sans vaccin, un rebond épidémique est quasiment inévitable une fois le confinement levé, selon l’OMS.

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici