Infos :

  • Tabaski 2019 : Un approvisionnement équilibré du marché national avec plus de 871.000 têtes exposées dans les marchés.
  • Le ministre du travail rappelle que le mardi 13 et le mercredi 14 août correspondant respectivement à des jours ouvrables et met en gardes les absentéistes.
  • Le bateau-hôpital Africa Mercy est arrivé ce mercredi 14 aout au Port autonome de Dakar.
  • Ousmane Tanor Dieng 72 ans, est décédé des suites d’une maladie ce lundi15 Juillet en France.
  • La loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier Ministre a été promulguée par le Président de la république.

Actualité

19 blocs d’exploration d’hydrocarbures en appels d’offres

Dix-neuf blocs d’exploration d’hydrocarbures vont faire l’objet d’appels d’offres auprès des sociétés du secteur. Les réserves de gaz sont estimées à 910 milliards de mètres cubes, ce qui classe le Sénégal cinquième pays d’Afrique

Le directeur général de la Société des pétroles du Sénégal (PETROSEN), Mamadou Faye annonce que dix-neuf blocs d’exploration d’hydrocarbures vont faire l’objet d’appels d’offres auprès des sociétés du secteur.

 ‘’Nous avons aujourd’hui près d’une dizaine de blocs disponibles. Au total, 19 blocs qui, aujourd’hui, sont ouverts à l’exploration et qui vont faire l’objet de compétition auprès de l’industrie’’, a-t-il dit lors d’un atelier sur le ‘’contenu local’’.

 Le directeur général de PETROSEN précise que les 19 blocs sont ceux identifiés sur toute l’étendue du pays.

‘’C’est pour ces blocs que nous signons des contrats pétroliers de partage de production, qui autorisent les compagnies à faire la recherche’’, a-t-il précisé.  

Pour rappel la recherche pétrolière au Sénégal a commencé dans les années 1950-1960.

Selon le directeur général de PETROSEN, le travail entamé dans les années à cette période-là a permis d’avoir ‘’beaucoup d’acquis et d’informations, notamment les données sismiques des puits’’, ce qui a permis de ‘’faire la confirmation des possibilités pétrolières du Sénégal’’.

‘’Cela aussi a permis de faire la délimitation du Sénégal en blocs. Cette cartographie des possibilités du sous-sol nous a permis de définir les limites des zones d’intérêt. Les résultats récents montrent que la recherche effectuée et les découvertes sont au-delà de 5.000 mètres de profondeur d’eau’’, a expliqué Mamadou Faye.

La recherche nécessite des ‘’moyens énormes’’, puisqu’un seul forage d’exploration coûte à peu près 50 milliards de francs CFA.

‘’En 2014, nous avons commencé à avoir des découvertes commerciales, notamment la première de FAN et SN1 au sud, au niveau de Sangomar, et les découvertes de Tortue, Yakaar et Téranga, dans le nord. Ces découvertes ont permis, après évaluation, de définir les réserves disponibles. Les réserves de gaz sont estimées à 910 milliards de mètres cubes, ce qui classe le Sénégal cinquième pays d’Afrique et 27ème au niveau mondial’’, a expliqué le directeur général de PETROSEN.

Pour le pétrole, il a révélé que les découvertes sont au nombre de quatre. ‘’Nous avons trois découvertes de gaz, quatre de pétrole. Il y a deux principales découvertes qui sont développées en attendant de compléter les études supplémentaires sur les autres découvertes’’, a ajouté Mamadou Faye.

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.