Infos :

  • Tabaski 2019 : Un approvisionnement équilibré du marché national avec plus de 871.000 têtes exposées dans les marchés.
  • Le ministre du travail rappelle que le mardi 13 et le mercredi 14 août correspondant respectivement à des jours ouvrables et met en gardes les absentéistes.
  • Le bateau-hôpital Africa Mercy est arrivé ce mercredi 14 aout au Port autonome de Dakar.
  • Ousmane Tanor Dieng 72 ans, est décédé des suites d’une maladie ce lundi15 Juillet en France.
  • La loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier Ministre a été promulguée par le Président de la république.

Actualité

Le contenu localdans le secteur des hydrocarbures.

Le chef de l’État a ouvert à Diamniadio l’atelier sur la mise en œuvre de la loi sur le "contenu local" dans le secteur des hydrocarbures.

Le président de la République, Macky Sall, a assuré mardi être ‘’trop conscient’’ des décisions de l’État concernant l’avenir du pays dans les négociations des contrats pétroliers et gaziers, pour ‘’laisser le moindre hasard porter atteinte à ses intérêts vitaux’’.

‘’J’ai toujours tenu à ce que, dans les négociations des contrats avec nos partenaires investisseurs, que le gouvernement soit assisté d’avocats, de jurisconsultes spécialisés dans ces contrats complexes. Je suis trop conscient de ces actes qui engagent le présent et l’avenir de la nation pour laisser le moindre hasard porter atteinte à ses intérêts vitaux’’, a-t-il dit.

Le chef de l’État s’exprimait à l’ouverture, à Diamniadio (ouest), de l’atelier sur la mise en œuvre de la loi sur le "contenu local" dans le secteur des hydrocarbures.

Macky Sall a rappelé avoir envoyé plusieurs équipes dans plusieurs pays déjà producteurs et fait travailler l’administration sénégalaise avec des institutions comme la Banque mondiale, pour s’inspirer des meilleurs pratiques en matière de gestion des hydrocarbures, notamment en Norvège, en France, en Grande-Bretagne, en Algérie et au Ghana.

‘’Ce n’est pas seulement une question de patriotisme. Chaque citoyen peut réclamer à juste titre, mais c’est aussi pour moi une obligation unique en tant que responsable suprême de l’État du Sénégal. C’est pour dire combien me tient à cœur la protection de l’intérêt de notre pays dans l’exploitation de ces ressources’’, a insisté Macky Sall.

Il tient que c’est une ‘’volonté’’ de sa part, et non une simple parole, de s’efforcer, ‘’à travers des actes déjà posés et d’autres à venir, de mettre notre pays à l’abri des convulsions symptomatiques de l’exploitation du pétrole et du gaz [que connaissent] certains pays développés et en développement‘’.

‘’J’ai pris toutes ces préoccupations, je veux un Sénégal prospère dans la paix et la sécurité ; je veux un Sénégal prospère dans la stabilité et la cohésion nationale. Je veux un Sénégal prospère, où les droits des investisseurs sont respectés. Ce pays ne sera pas une zone de non droit, tous les droits des investisseurs étrangers et des investisseurs locaux seront respectés‘’, a promis Macky Sall.

‘’Je veux un Sénégal où les ressources naturelles, propriété du peuple en vertu de la Constitution, profitent à toutes les composantes de la nation. Je veux un Sénégal pour tous’’, a-t-il insisté.

Selon une note transmise aux journalistes, l’atelier sur le "contenu local" dans le secteur des hydrocarbures, auquel participait le chef de l’État, se veut "une haute tribune d’échanges" entre les acteurs de l’économie pétrolière et gazière.

Cet atelier se tient dans le cadre d’une ‘’politique inclusive et pragmatique du développement du contenu local’’, dont le but est d’adapter le secteur des hydrocarbures aux ‘’meilleures pratiques internationales en la matière’’.

Le gouvernement sénégalais a adopté en janvier dernier le projet de loi relatif au ‘’contenu local’’ dans le secteur des hydrocarbures.

Le 13 juin 2018, le chef de l’État indiquait que le Sénégal visait un objectif de ‘’50 % de contenu local’’ dans l’industrie pétrolière d’ici à 2030, à travers la formation des ressources humaines et le renforcement des petites et moyennes entreprises (PME) et des petites et moyennes industries (PMI).

D’importantes découvertes de pétrole et de gaz ont été faites depuis 2014 au Sénégal et à la frontière maritime avec la Mauritanie.

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.