Infos :

  • Les Lions du Sénégal ont battu Madagascar 2 à 0 en éliminatoires de la CAN 2019.
  •  La FSF offre les billets aux fans de foot pour le match Sénégal – Guinée au Stade Lat Dior de Thiès ce dimanche.
  • Le gouvernement annonce un programme d’urgence de 300 millions de francs CFA pour installer des bouches d’incendie dans les marchés.
  • 42% des ménages en milieu rural ont accès à l’électricité
  • Le Stade Lat-Dior de Thiès a obtenu une « homologation provisoire » de la CAF

Actualité

Légère baisse de la malnutrition à Louga

La malnutrition a évolué au Sénégal et dans toute la zone nord. Dans la région de Louga, elle est passée de 16 % à 14 % entre 2015 et 2017.

La malnutrition aiguë a connu une baisse dans la région de Louga où elle est passée de 16 % à 14 % de la population entre 2015 et 2017, selon le chef du bureau régional de la Cellule de lutte contre la malnutrition, Ndèye Rokhaya Seck.

"La malnutrition a évolué au Sénégal et dans toute la zone nord. Dans la région de Louga, elle est passée de 16 % à 14 % entre 2015 et 2017", a-t-elle dit mercredi 26 décembre lors d’une réunion du comité régional de suivi de la nutrition.

Mme Seck estime que la situation globale de la malnutrition chronique s’est améliorée au Sénégal, mais "beaucoup d’efforts restent à faire pour son éradication".

"En plus des problèmes de malnutrition par déficit, d’autres formes de malnutrition par excès, telles que l’obésité (6,4 %) et le surpoids (15,8 %), sont en train de se développer au Sénégal", a-t-elle signalé.

"Dans notre pays, a souligné Mme Seck, on n’a pas encore pris conscience que le surpoids et l’obésité sont des formes de malnutrition qui entraînent des maladies comme le diabète, l’hyper-cholestérolémie et l’hypertension."

Elle rappelle que le Sénégal s’est doté en 2015 d’un document de politique nationale de développement de la nutrition, qui définit "les orientations stratégiques" et "les principes directeurs" à suivre en matière de nutrition pour 2015-2025.

"C’est dans ce contexte d’opérationnalisation et de mise en œuvre de la politique de nutrition que s’inscrit l’élaboration du Plan stratégique multisectoriel de la nutrition (2018-2022), avec l’engagement et l’implication de toutes les parties prenantes, à travers 12 plans d’action sectoriels", a indiqué Mme Seck.

Ces plans d’action sectoriels élaborés par 12 secteurs d’activité, dont l’agriculture, l’éducation, l’élevage et l’environnement, seront mis en œuvre, avec la participation du secteur privé et de la société civile.

rts.sn

A la une: 
Fil d'infos: 
oui
Sous-titres: 
La malnutrition aiguë a baissé dans la région de Louga passant de 16 % à 14 % de la population entre 2015 et 2017

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.