Infos :

  • Dans le cadre de l’élection présidentielle du 24 février la CENA reçoit les chefs des missions d’observation de la CEDEAO, l’UA) et l’OIF.
  • Le ministre de la Pêche annonce l’inauguration prochaine d’une usine de fabrication de pirogues en fibres de verre.
  • Ahmed Bachir Kounta, journaliste de la RTS et guide religieux de la famille Kounta de Ndiassane est mort ce jeudi 17 Janvier.
  • La CPI rejette la demande de maintien en prison de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.
  • Aucun film sénégalais ne figure sur la liste des longs métrages de fiction du FESPACO 2019 .

Actualité

Les importations mondiales de produits alimentaires ont triplés.

Les pays les plus pauvres confrontés au coût croissant des importations de produits alimentaires. La facture mondiale des importations alimentaires a triplé en huit ans. Elle atteint plus de mille milliards de dollars en 2017, a annoncé ce mardi 10 juillet 2018 l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) à Rome en Italie.

Le rapport de la FAO indique que ‘’La facture mondiale des importations alimentaires a largement triplé depuis 2000 pour atteindre 1,43 trillion de dollars en 2017 (1 trillion = 1 000 milliards), alors qu’elle a quintuplé pour les pays les plus vulnérables aux pénuries alimentaires’’

Le rapport est consacré aux ‘’perspectives de l’alimentation dans le monde’’. Les importations alimentaires constituent un fardeau de plus en plus lourd pour les pays les plus pauvres du monde.

‘’Cette tendance s’est détériorée avec le temps, laissant augurer un défi croissant, notamment pour les pays les plus pauvres s’agissant de la satisfaction de leurs besoins alimentaires de base sur les marchés internationaux’’, rapporte le document citant Adam Prakash, économiste de la FAO et auteur de l’analyse centrée sur les coûts des produits alimentaires du rapport.

La FAO prévoit une hausse de près 3 pour cent de la facture mondiale des importations alimentaire en 2018.

Selon le rapport cette augmentation reflète principalement l’accroissement du commerce international du poisson, une denrée alimentaire de grande valeur principalement importée par les pays développés, et des céréales (denrée de base essentielle pour de nombreux pays à faible revenu et à déficit vivrier (PFRDV).

La facture des importations de produits alimentaires représente désormais 28 % de toutes les recettes d’exportation de marchandises du groupe des pays les moins avancés (PMA), soit presque le double de 2005. Dans le même temps pour les pays développés les dépenses si situent à 10 % selon la FAO.

aps

A la une: 
Fil d'infos: 
oui
Sous-titres: 
La facture mondiale des importations alimentaires a largement triplé depuis 2000 pour atteindre 1,43 trillion de dollars en 2017.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.