Infos :

  • Le ministre de la Pêche annonce l’inauguration prochaine d’une usine de fabrication de pirogues en fibres de verre.
  • Ahmed Bachir Kounta, journaliste de la RTS et guide religieux de la famille Kounta de Ndiassane est mort ce jeudi 17 Janvier.
  • La CPI rejette la demande de maintien en prison de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.
  • Aucun film sénégalais ne figure sur la liste des longs métrages de fiction du FESPACO 2019 .
  • Le procureur, Eric MacDonald, demande que Laurent Gbagbo restent en détention le temps que la CPI statue sur la demande d’appel.

Actualité

Macky Sall au 60 ans de La Guinée

Le président de la République Macky Sall a pris part mardi 02 septembre 2018 à Conakry aux festivités marquant le soixantième anniversaire de l’accession de la Guinée à l’indépendance.

Le président Macky Sall "a pris part à cet événement sur invitation de son homologue guinéen, le professeur Alpha Condé", précise le communiqué presse de la présidence de la République..

Selon des photos publiées par le service de presse de la présidence, Macky Sall a assisté à cette manifestation aux côtés de plusieurs de ses homologues africains, dont les présidents burkinabè Roch Marc Christian Kaboré et mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz, entre autres invités.

Selon des médias, plusieurs autres chefs d’Etat, parmi lesquels les présidents Denis Sassou Nguesso du Congo, Ibrahima Boubacar Kéita du Mali, Idriss Déby Itno du Tchad ont également assisté à ces festivités notamment marquées par un hommage rendu aux pères fondateurs du panafricanisme.

La veille, dans son discours à la nation, le président guinéen a invité ses compatriotes au dialogue et à l’unité nationale.

"A tous, je demande pardon pour tous les actes regrettables commis pendant ces dernières décennies et j’invite chacun d’entre vous au courage pour la suite de nos entreprises qui restent à accomplir", a-t-il déclaré à la télévision nationale.

Le 28 septembre 1958, la Guinée avait dit "non" à la Communauté franco-africaine proposé par le général de Gaulle, alors au pouvoir en France, une décision historique qui ouvra la voie à l’indépendance du pays.

Une date historique pour l’Afrique mais également pour les pays africains francophones, la Guinée étant le seul pays de cet espace à voter non au référendum proposé par la France à ses colonies qui accédèrent tous à la souveraineté internationale à partir de 1960, soit deux ans après le pays de Sékou Touré.

aps

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.