Infos :

  • Sidy Lamine Niasse 68 ans, patron du groupe de presse Walfadjri, est décédé ce mardi 04 décembre.
  • Baaba Maal a reçu le "Prix Music in Africa Honorary Award 2017" de la Fondation "Music in Africa".
  • La 27éme édition de la Foire Internationale de Dakar (FIDAK) se tiendra du 29 Novembre au 16 Décembre 2018.
  • Le ministre de la Santé annonce un Plan quinquenal de lutte contre le cancer
  • Le Sénégal est à la 141e place sur 190 dans le classement du Doing business 2019.

Actualité

Programme de politiques de transport en Afrique

Une délégation dirigée par le ministre des Transports terrestres et du Désenclavement Abdoulaye Daouda Diallo a représenté le Sénégal à l’Assemblée générale annuelle du Programme de politiques de transport en Afrique (SSATP) où le ministre à présenté les initiatives sénégalaises dans le cadre de l’amélioration de la mobilité urbaine.

L’Assemblée générale annuelle du Programme de politiques de transport en Afrique (SSATP) qui s’est tenue du 2 au 6 juillet 2018, à Abuja au Nigéria s’est penché sur le transport urbain et la mobilité, l’intégration régionale et la sécurité routière, indique un communiqué.

La délégation sénégalaise conduite par le ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement, Abdoulaye Daouda Diallo a présenté le projet le Train Express Régional (TER), qui apporte ‘’une réponse structurelle à travers un système de transport moderne devant accompagner la croissance urbaine vers l’Est de l’agglomération dakaroise (…)’’.

Selon le communiqué reçu à l’APS, le ministre est revenu aussi sur le projet de Bus Rapid Transit (BRT), qui sera destiné à ‘’améliorer les conditions de déplacements entre le centre-ville et le Nord de l’agglomération(Guédiawaye), avec un enjeu de restructuration urbaine le long du corridor’’.

Abdoulaye Daouda Diallo a également présenté la stratégie et les actions du Sénégal pour faire face à la mobilité urbaine dans les villes secondaires à travers le Programme de modernisation des villes (Promovilles), le Programme de modernisation des transports urbains (transport par minibus et professionnalisation des acteurs), les études en cours pour la mise en oeuvre de Plans de Mobilité urbaine Soutenable.

Il a également évoqué le retour d’expérience du CETUD (Conseil exécutif des transports urbains de Dakar) comme Autorité organisatrice de la mobilité, l’utilisation des données mobiles par le CETUD, le projet de mise en place d’un établissement dédié à la sécurité routière au Sénégal.

Plus de 230 délégués de divers pays africains et de représentants d’institutions ont participé à l’Assemblée générale annuelle du Programme de politiques de transport en Afrique (SSATP

Il s’agit de ministres et secrétaires permanents des ministères des transports, de directeurs de ministères des transports, des conseils économiques régionaux (CER), des institutions de gestion des corridors. Il y avait aussi la Commission économique des Nations Unies pour l’Afrique, la Banque mondiale (BM), l’Union européenne (UE), la Banque africaine de développement (BAD), la Banque islamique de développement (BID).

Les Etats ont érigé au rang de ‘’priorités’’ : le développement de la connectivité et du commerce interafricain, la réalisation de notes conceptuelles promouvant le développement du transport durable dans les villes africaines ; la réforme des cadres de gouvernance des villes et la mise en place d’observatoires de la mobilité ; l’intégration des TIC / données mobiles afin de relever les défis liés à la gestion des corridors, de la mobilité urbaine et de la sécurité routière, souligne-t-on dans le communiqué.

A cela s’ajoutent la nécessité d’harmoniser et d’approuver, à travers les Communautés économiques régionales, les cadres réglementaires et juridiques afin de favoriser l’intégration régionale ; le développement de clusters économiques profitables aux chaines logistiques locales et aux PME ; l’établissement de stratégies de maintenance routière efficaces intégrant le respect des normes de chargement ; la création d’un établissement public dédié à la sécurité routière pour les pays membres qui ne l’ont pas encore fait.

Le document évoque également : le développement de transports de masse par BRT pour répondre aux besoins de mobilité et d’amélioration de l’accessibilité dans les villes africaines ; la réglementation des niveaux d’émissions des véhicules de transport et le développement des infrastructures et équipements pour les modes non motorisés’’.

rts.sn avec aps

A la une: 
Fil d'infos: 
oui
Sous-titres: 
La SSATP planche sur le transport urbain et la mobilité, l’intégration régionale et la sécurité routière.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.