Infos :

  • Tabaski 2019 : Un approvisionnement équilibré du marché national avec plus de 871.000 têtes exposées dans les marchés.
  • Le ministre du travail rappelle que le mardi 13 et le mercredi 14 août correspondant respectivement à des jours ouvrables et met en gardes les absentéistes.
  • Le bateau-hôpital Africa Mercy est arrivé ce mercredi 14 aout au Port autonome de Dakar.
  • Ousmane Tanor Dieng 72 ans, est décédé des suites d’une maladie ce lundi15 Juillet en France.
  • La loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier Ministre a été promulguée par le Président de la république.

Actualité

UMOA : Hausse de 9% des montants collectés par les SFD

Les dépôts collectés par les systèmes financiers décentralisés dans l’UMOA sont passés de 1.224,5 milliards de FCFA en 2017 à 1.335,5 milliards de FCFA en septembre dernier, selon la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Le montant des dépôts collectés par les systèmes financiers décentralisés (SFD) dans l’UMOA est de 1.335,5 milliards de FCFA en septembre dernier, contre 1.224,5 milliards de FCFA en 2017 selon un nouveau rapport de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO).

Ce montant est en hausse de 9,1%, selon ce rapport consacré à la situation de la microfinance à fin septembre 2018 dans les pays membres de l’UMOA, l’Union monétaire ouest africaine.

"Cette hausse est enregistrée en Côte d’Ivoire (+16,2%), au Togo (+14,5%), au Mali (+10,3%), au Burkina (+6,8%), au Sénégal (+6,6%) et au Niger (+2,8%)", détaille le document, notant néanmoins une baisse en Guinée-Bissau (-37,0%) et au Bénin (-4,1%).

Le montant moyen des dépôts, par client, se chiffre à 87.118 FCFA à fin septembre 2018 contre 87.149 FCFA à fin septembre 2017.

"Pour l’ensemble des SFD de l’UMOA, l’épargne recueillie représente 5,8% de l’ensemble des dépôts détenus par les établissements de crédit de l’Union contre 6,9% un an plus tôt."

S’agissant de l’encours des crédits des SFD de l’Union, il s’est accru de 9,6% par rapport à son niveau à fin septembre 2017, pour ressortir à 1.337,4 milliards de FCFA.

Cette augmentation a été relevée au Togo (+14,8%), en Côte d’Ivoire (+13,6%), au Mali (+9,9%), au Bénin (+8,2%), au Burkina (+7,7%), au Sénégal (+6,6%) et au Niger (+0,7%). En revanche, la Guinée-Bissau a enregistré une régression de l’ordre de 21,4%.

La BCEAO constate par ailleurs une augmentation de l’encours moyen des financements par bénéficiaire qui est ressorti à 87.236 FCFA à fin septembre 2018 contre 86.836 FCFA une année auparavant.

"Concernant les SFD en difficulté, à fin septembre 2018, neuf institutions de microfinance étaient sous administration provisoire dont deux au Bénin, deux au Niger, deux au Togo, une en Côte d’Ivoire, une au Mali et une au Sénégal.’’

L’UMOA regroupe le Bénin, le Burkina Faso, la Côte d’Ivoire, la Guinée-Bissau, le Mali, le Niger, le Sénégal et le Togo. Son siège est à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso.

rts.sn avec aps

 

A la une: 
tag: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.