Infos :

  • Le ministre de la Santé annonce un Plan quinquenal de lutte contre le cancer
  • Le Sénégal est à la 141e place sur 190 dans le classement du Doing business 2019.
  • L’avion A330 Néo d’Airbus sera livré à la compagnie Air Sénégal en fin janvier
  • Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus va être officiellement introduit dans le Programme élargi de vaccination (PEV) ce 31 octobre.
  • Macky Sall, médaille d’Or de l’académie des sciences et techniques d’agriculture de France

Actualité

Vers des concertations sur la gestion des ressources gazières et pétrolières.

Le président de la République, Macky Sall a confirmé, la tenue au courant de ce mois de mai, des concertations sur la gestion des ressources gazières et pétrolières.

S’exprimant lors de la cérémonie solennelle de levée de couleurs au palais de la République, Macky Sall a instruit le ministre en charge du Pétrole et le Cos petro-gaz à diligenter les convocations pour que "toutes les forces vives de la nation prennent part à ces concertations".

 Selon le président Sall, "les concertations doivent permettre à notre pays de mieux tirer profit des ressources naturelles (pétrole et gaz)" dans la "cohésion et la solidarité".

Le chef de l’Etat a fait noter que ce ne sera pas une "rencontre de polémique, mais une réflexion sur la manière de gérer les ressources pétrolières et gazières".

D’importantes découvertes de pétrole et de gaz ont été faites au Sénégal depuis 2014.

La production du champ pétrolier de Sangomar, au large des Îles du Saloum va commencer en 2021. Le champ SNE de Sangomar disposerait d’un potentiel de production estimé à plus de 2,7 milliards de barils.

Le groupe écossais Cairn Energy est le premier actionnaire avec 40% des parts. Les compagnies pétrolières australiennes Woodside Petroleum et FAR Ltd détiennent 35% des parts et le reste appartenant au gouvernement sénégalais (10%), via l’opérateur national PETROSEN.

Ces dernières années, d’importantes découvertes de gaz ont été faites à la frontière entre les deux pays, dont celle concernant le champ gazier "Grand Tortue/Ahmeyim", mis à jour en janvier 2016 et considéré comme "le plus important gisement" en Afrique de l’Ouest, avec des réserves estimées à 450 milliards de m3.

Le Sénégal et la Mauritanie ont conclu en février dernier un Accord de coopération inter-Etats (ACI) portant sur le développement et l’exploitation des réservoirs du champ Grand Tortue/Ahmeyim, à cheval sur les deux pays.

La compagnie pétrolière BP prévoit la livraison en 2021 de ses premières productions de gaz.

aps

A la une: 
Fil d'infos: 
oui
Sous-titres: 
Macky Sall annonce la tenue au mois de mai, des concertations sur la gestion des ressources gazières et pétrolières.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.