Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
A+ A A-

Une chute de 15 % des importations de riz attendue entre 2015 et 2016 (ministre)

  • mardi 12 janvier 2016 14:41
baisse copieLe ministre du Commerce, du Secteur informel, de la Consommation, de la Promotion des produits locaux et des PME, Alioune Sarr, a annoncé, mardi à Dakar, une baisse d'environ 15 % sur les importations de riz entre 2015 et 2016.

''Entre 2015 et 2016, les importations de riz au Sénégal devraient chuter d'environ 15 % en réponse au meilleur approvisionnement du marché par le riz local'', a-t-il indiqué, lors d'une conférence régionale sur le thème : ''Améliorer les politiques d'autosuffisance en riz en Afrique de l'Ouest : Défis et opportunités.''

Alioune Sarr indique que, depuis 2014, à la faveur des investissements réalisés par le gouvernement pour booster les productions rizicoles, d'importants résultats ont été enregistrés en terme de rendement et de production.

''Au Sénégal, la consommation a été multipliée par deux, entre 1995 et 2007, passant de 400 000 tonnes à 800 000 tonnes et se situe environ à 1 050 000 tonnes en 2014'', a rappelé le ministre du Commerce.

Le riz représente 70 % des importations globales de céréales et 16 % du déficit de la balance commerciale, a-t-il précisé.

'' En Afrique, relève-t-il, le secteur agricole demeure le premier fournisseur de main d'œuvre. En effet, plus de 60 % de la population active de la CEDEAO travaille dans ce secteur, en dépit de sa faible rémunération et de son effort par rapport aux autres secteurs de l'économie.''

Il est établi que ''près de 80% des besoins alimentaires des populations de la région sont satisfaits par les productions agricoles'', relève Alioune Sarr. Il souligne que l'agriculture représente environ 35 % du produit intérieur brut de la région, et fait état d'une forte augmentation de la consommation de riz.

Cela s'explique par le fait que les nouveaux consommateurs adoptent de plus en plus le riz, alors que les amateurs assidus de cette céréale en demandent toujours davantage, a dit M. Sarr.

APS

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Prev Next