Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
DERNIERES INFOS :
A+ A A-

France : Affrontements près de Paris après la mort d’un jeune noir en garde à vue

  • jeudi 21 juillet 2016 14:16

heurt police val doiseDes affrontements avec la ploice ont eu lieu pour la  deuxième nuit consécutive à Beaumont-sur-Oise près de Paris à la suite de la mort d'un jeune homme noir en garde à vue à la police.

Des bombes à essence ont été lancées sur les agents de police et  les manifestants ont tenté de brûler la mairie. Huit personnes ont été arrêtées.

Selon la police, Adama Traoré a eu une crise cardiaque mardi après avoir été arrêté à la cité de Boyenval à Beaumont-sur-Oise dans le Val-d’Oise, au nord de Paris.

La famille d'Adama Traoré vient réclamer des réponses à la maire

de Beaumont-sur-Oise (Val-d'Oise), ce jeudi 21 

Mais la famille et les amis de la victime disent qu'il était en bonne santé et a été "battu à mort". Une autopsie est attendue ce jeudi.

Les affrontements ont commencé mardi soir après qu'il est apparu que M. Traoré, 24 ans, était mort peu de temps après avoir été arrêté.

Il a été emmené en garde à vue après avoir ingérence dans l'arrestation de son frère dans une affaire d'extorsion, une source proche de l'enquête a déclaré à l'AFP agence de nouvelles.

Selon le procureur Yves Jannier, Adama Traoré s’est "évanoui pendant le trajet" vers le poste de police et les ambulanciers n’ont pas pu le ranimer.

Mais son frère Baguy a dit au journal Le Parisien que quand il est sorti d'un autre véhicule de police au poste de de police, il a vu son frère gisant sur le sol et un agent de police avec du sang sur sa chemise a dit qu’Adama faisait «semblant».

Mardi soir cinq policiers antiémeutes ont été blessés, neuf voitures ont été incendiées, plusieurs bâtiments publics ont été endommagés et une personne a été arrêté.

Mercredi, un groupe de manifestants s’est rassemblé devant le poste de police local scandant "Justice pour Adama». La police a répondu avec des gaz lacrymogènes.

L'agitation a continué mercredi soir ; 15 voitures ont été incendiées.

La mort de AdamaTraoré intervient alors qu’une marche est prévue à Paris le samedi pour dénoncer la brutalité policière sous le slogan Black Lives Matter, un mouvement américain qui a pris de l’ampleur après plusieurs meurtres de noirs par la police aux Etats-Unis.

En 2005, la mort de deux adolescents qui avaient été électrocutés après s'être caché dans un poste électrique en essayant d'éviter la police avaient déclenché des semaines d'émeutes à travers la France.

rts.sn avec agences

Des affrontements ont eu lieu pour la  deuxième nuit à Beaumont-sur-Oise près de paris à la suite de la mort d'un jeune homme noir en garde à vue à la police.

Des bombes à essence ont été lancées sur les agents de police et  les manifestants ont tenté de brûler la mairie. Huit personnes ont été arrêtées.

Selon la police, Adama Traoré a eu une crise cardiaque mardi après avoir été arrêté à la cité de Boyenval à Beaumont-sur-Oise dans le Val-d’Oise, au nord de Paris.

Mais la famille et les amis de la victime disent qu'il était en bonne santé et a été "battu à mort". Une autopsie est attendue ce jeudi.

Les affrontements ont commencé mardi soir après qu'il est apparu que M. Traoré, 24 ans, était mort peu de temps après avoir été arrêté.

Il a été emmené en garde à vue après avoir ingérence dans l'arrestation de son frère dans une affaire d'extorsion, une source proche de l'enquête a déclaré à l'AFP agence de nouvelles.

Selon le procureur Yves Jannier, Adama Traoré s’est "évanoui pendant le trajet" vers le poste de police et les ambulanciers n’ont pas pu le ranimer.

Mais son frère Baguy a dit au journal Le Parisien que quand il est sorti d'un autre véhicule de police au poste de de police, il a vu son frère gisant sur le sol et un agent de police avec du sang sur sa chemise a dit qu’Adama faisait «semblant».

Mardi soir cinq policiers antiémeutes ont été blessés, neuf voitures ont été incendiées, plusieurs bâtiments publics ont été endommagés et une personne a été arrêté.

Mercredi, un groupe de manifestants s’est rassemblé devant le poste de police local scandant "Justice pour Adama». La police a répondu avec des gaz lacrymogènes.

L'agitation a continué mercredi soir ; 15 voitures ont été incendiées.

La mort de AdamaTraoré intervient alors qu’une marche est prévue à Paris le samedi pour dénoncer la brutalité policière sous le slogan Black Lives Matter, un mouvement américain qui a pris de l’ampleur après plusieurs meurtres de noirs par la police aux Etats-Unis.

En 2005, la mort de deux adolescents qui avaient été électrocutés après s'être caché dans un poste électrique en essayant d'éviter la police avaient déclenché des semaines d'émeutes à travers la France.

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Législative 2017  

Articles récents

Prev Next

Articles Populaires