Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
DERNIERES INFOS :
A+ A A-

Drame de l'immigration à Lampedusa: deuil national en Italie

  • vendredi 4 octobre 2013 08:07
Drame de limmigrationLes recherches reprennent ce vendredi 4 octobre au matin, au large de l'île de Lampedusa, en Italie pour tenter de retrouver d'éventuels survivants du naufrage d'un bateau transportant environ 500 migrants, originaires de la Corne de l'Afrique. Deux cents d'entre eux sont portés disparus, 130 sont morts et seuls 150 ont pu être sauvés alors qu'ils se trouvaient à quelques centaines de mètres des côtes. Au fil de la journée jeudi, les corps ont été ramenés à terre et les blessés ont été transférés vers des hôpitaux. Le gouvernement italien, a décrété une journée de deuil national et l'émotion est vive en Europe.

Une île cimetière

Toute la journée jeudi les sauveteurs ont ramené des dépouilles sur la terre ferme. Enveloppés dans des sacs mortuaires verts, les corps ont été alignés dans un premier temps à ciel ouvert sur le port de Lampedusa , puis transportés dans un hangar de l'aéroport de l'île. «Nous n'avons plus de place, ni pour les vivants, ni pour les morts» a déclaré, effondrée, la maire de l'île, Giusi Nicolini. Les autorités sanitaires ont expliqué que Lampedusa n'a pas non plus assez de cercueils et a dû en faire acheminer par avion.

Dramatique naufrage d'un bateau de migrants à Lampedusa

Les survivants sont pris en charge sur place, les blessés les plus graves ont été transportés dans des hôpitaux en Sicile à l'instar d'une Erythréenne, retrouvée parmi les cadavres sur le port, parce qu'un sauveteur s'était rendu compte qu'elle respirait encore. La jeune femme se trouve en réanimation dans un état grave.

Non-assistance à personnes en danger

Une première polémique a éclaté après que plusieurs survivants ont affirmé qu'au moins trois bateaux de pêche étaient passés à proximité de leur navire en difficulté sans s'arrêter. Selon la presse italienne, le procureur d'Agrigente, chargé du dossier, pourrait demander d'enquêter sur ces allégations, et lancer des poursuites pour «non-assistance à personne en danger, et complicité de meurtre». Face à l'ampleur du drame, le gouvernement a décrété un deuil national pour ce vendredi, une première en Italie après la mort de migrants.

«La honte», c'est le mot qu'a employé le pape François jeudi en apprenant le drame. «Je ne peux pas ne pas évoquer les nombreuses victimes de ce énième naufrage» a dit le souverain pontife qui avait effectué précisément sur l'île de Lampedusa sa première visite hors de Rome en juillet dernier. Il avait alors dénoncé «la mondialisation de l'indifférence», dont les premières victimes sont les migrants clandestins.

Beaucoup de réactions en Italie, après ce naufrage

Le Président Giorgio Napolitano demande à l'Europe de «stopper le trafic criminel d'être humains, en coopération avec les pays d'origine» des migrants et réclame «la surveillance des côtes d'où partent ces voyages du désespoir et de la mort». Autre réaction italienne, celle du vice-Premier Ministre et ministre de l'Intérieur Angelino Alfano qui lui aussi se tourne vers l'Union européenne et souligne que les morts de Lampedusa sont les victimes d'un «drame européen et pas seulement italien».

Même tonalité dans les propos du Premier ministre de l'île de Malte, en Méditerrannée. Il espère que la tragédie va servir «d'alerte» à l'Union Européenne et ajoute que les Etats membres «ne doivent pas être laissés seuls face au problème de l'immigration clandestine».

Naufrage à Lampedusa: la politique d'immigration de l'UE montrée du doigt

L'Union européenne est, elle, critiquée à New York par le Rapporteur spécial pour la protection des migrants. «On aurait pu éviter ces morts», assure François Crépeau, car selon lui, «traiter l'immigration clandestine uniquement par des mesures répressives est susceptibles de provoquer ces tragédies».

La politique de l'Union Européenne en matière d'immigration questionnée

La politique européenne est sévère envers les demandeurs d'asile, qui ont peu de chance d'obtenir l'autorisation d'entrer dans un pays de l'Union. C'est bien ce qui incite les candidats à l'immigration à tenter de périlleuses traversées clandestines.

Quatre mille migrants sont arrivés sur Lampedusa au premier semestre 2013 soit trois fois plus que sur la même période l'année précédente. Après le drame de jeudi, le débat sur les capacités d'accueil de l'Europe devrait être relancé de même que les règles de fonctionnement actuelles de l'Union en matière d'immigration. Les pays du sud de l'Europe sont en première ligne et se sentent peu soutenus par les autres. Les performances de Frontex, l'agence européenne de surveillance des frontières, sont également questionnées.

RFI
Dernière modification le vendredi, 04 octobre 2013 09:04

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Législative 2017  

Articles récents

Prev Next

Articles Populaires