Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
DERNIERES INFOS :
A+ A A-

Tunisie: les autorités se félicitent du premier ramadan sans attentat depuis 2012

  • lundi 11 juillet 2016 13:18

priere 1Le Premier ministre Habib Essid a félicité samedi les forces sécuritaires après que la Tunisie a connu son premier mois de ramadan sans attaque jihadiste depuis 2012, tout en appelant à "maintenir la vigilance" face au "danger terroriste persistant".

Grâce "à nos plans sécuritaires et à la bonne préparation de nos institutions militaires et policières, (...) le ramadan a été cette année un mois de quiétude", a déclaré M. Essid dans un entretien publié par le quotidien Assabah.

"Mais nous devons continuer à être vigilants et redoubler d'efforts (...) car le danger terroriste persiste", a-t-il ajouté.

Unique rescapée des Printemps arabes, la Tunisie est confrontée depuis sa révolution de 2011 à un essor d'une mouvance jihadiste responsable de la mort de dizaines de militaires, policiers et touristes étrangers.

Dans un récent entretien à l'AFP, le ministre de l'Intérieur Hédi Majdoub, avait qualifié la période du ramadan de "sensible", et évoqué des "plans spéciaux" pour parer à la menace.

En 2013, le mois sacré de jeune musulman avait été endeuillé par l'assassinat de l'opposant de gauche Mohamed Brahmi, quelques mois après celui de Chokri Belaïd, et la transition démocratique n'avait été sauvée qu'à la faveur d'un "dialogue national", nobélisé l'an dernier.

L'année suivante, le pays avait connu sa pire attaque contre l'armée, avec la mort de 15 soldats au mont Chaâmbi, le principal maquis jihadiste.

Enfin, le 26 juin 2015, 38 touristes avaient été tués sur une plage et dans un hôtel de Sousse par un homme armé d'une Kalachnikov, un attentat revendiqué par le groupe Etat islamique (EI).

Réinstauré après l'attaque suicide du 24 novembre à Tunis (12 agents de la sécurité présidentielle tués), l'état d'urgence a de nouveau été prolongé pour un mois le 20 juin.

Alors que la Tunisie compte plusieurs milliers de ressortissants au sein d'organisations jihadistes en Syrie, en Irak et en Libye voisine, des "cellules terroristes" continuent d'être régulièrement démantelées dans le pays.

Sept personnes ont ainsi été arrêtées mardi à Mnihla, près de Tunis, où une vaste opération sécuritaire avait eu lieu en mai, quelques semaines après des attaques jihadistes sans précédent à Ben Guerdane, une ville frontalière de la Libye.



JB - www.rts.sn avec Afp

Dernière modification le lundi, 11 juillet 2016 14:05

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Législative 2017  

Articles récents

Prev Next

Articles Populaires