Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
A+ A A-

Farba Senghor et Pape Samba Mboup exclus du PDS

  • mardi 28 mars 2017 10:17
Farba Senghor  et Pape Samba Mboup copieLe Pds a finalement exclu hier Pape Samba Mboup et Farba Senghor pour «actes d'indiscipline». Il reste l'équation de Aïda Mbodj qui, de plus en plus, s'éloigne de la direction du parti et massifie son mouvement.

Pape Samba Mboup et Farba Senghor ne sont plus du Parti démocratique sénégalais. C'est la décision prise hier à l'issue d'une réunion du secrétariat national de la formation de Abdoulaye Wade. «Après avoir entendu un important rapport du secrétaire général national adjoint sur les actes d'indiscipline des frères Pape Samba Mboup et Farba Senghor, vu l'urgence et en application des statuts du parti, le secrétariat national, après en avoir délibéré, décide l'exclusion définitive de Pape Samba Mboup et Farba Senghor. La présente décision prend effet immédiatement et le bureau politique en sera informé conformément aux statuts», indique le communiqué. C'est aussi évidemment la fin d'un long compagnonnage avec Abdoulaye Wade sans qui cette décision n'aurait jamais été prise. Ces «actes d'indiscipline» ne sont rien d'autre que les multiples attaques et tournées parallèles des deux intéressés depuis quelques mois. On le voyait tout de même venir, car le ton était haut perché au point qu'il fallait que l'une ou l'autre partie prenne l'initiative du divorce. A deux reprises, depuis Versailles, Abdoulaye Wade a averti Mboup et Senghor par deux lettres adressées au Comité directeur.

Le cas Aïda Mbodj

Dans la dernière en date du 6 mars 2017, le secrétaire général du Pds avait désavoué tous ceux qui contestent le leadership du coordonnateur national adjoint du Pds. «Je félicite et renouvelle ma totale confiance au frère Oumar Sarr que j'ai choisi pour me seconder dans la conduite des affaires de notre parti. Il exécute sa mission avec compétence, loyauté et beaucoup de lucidité et de retenue. Il a mon total soutien», écrivait-il. Et auparavant, Wade accusait, sans les nommer, son ancien chef de Cabinet et l'ancien chargé de la propagande de son parti, d'être de mèche avec le régime de Macky Sall. «Conformément à son habitude, le gouvernement va utiliser les ennemis du dehors- c'est naturel- mais aussi ceux de l'intérieur, tapis et camouflés en notre sein qui vont, sous le prétexte de sauver le parti d'un prétendu risque de phagocytose des fronts et des alliances, entreprendre une campagne de discrédit et d'insinuations sournoises pour saper le moral des militantes et des militants. Mais ceux-ci, formés à l'école d'une opposition qui s'est forgée le temps d'une génération, saura faire face.»

Avec leQuotidien

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Articles récents

Prev Next

Articles populaires