Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
DERNIERES INFOS :
A+ A A-

Pour prévenir le diabète, vivez équilibré

  • lundi 29 mai 2017 11:02
DiabetesContrairement aux facteurs de prédisposition génétiques ou à l'âge, il est possible de se préserver du diabète en adaptant ses habitudes alimentaires et en pratiquant une activité physique régulière. C'est ce que tient à rappeler la semaine nationale de prévention du diabète qui a pour thématique l'équilibre.

Pour les patients diabétiques comme les personnes à risque, le mode de vie fait partie intégrante de la prévention et la prise en charge de leur maladie, qui s'appuie sur deux grands piliers que sont l'alimentation et l'activité physique. C'est ce que tient à rappeler la Fédération Française des Diabétiques à l'occasion de la Semaine Nationale de Prévention du Diabète qui se tient du 2 au 9 juin. Pour cette sixième édition, cette dernière a choisi de construire son message autour d'une notion-clé: l'équilibre.

"Prévenir le diabète, c'est ne pas penser son mode de vie comme un problème ou une punition mais trouver un bon équilibre entre mesures bonnes pour la santé et plaisir.", explique-t-elle. Il s'agit de savoir s'y retrouver entre plaisir (aliments sains et activité physique) et vigilance (aliments trop sucrés, trop gras, sédentarité). Pour cela, des mesures simples permettent d'acquérir un mode de vie sain et ainsi prévenir l'apparition d'un diabète de type 2, une maladie évolutive et indolore qui peut passer longtemps inaperçue.

Selon certaines estimations, il s'écoule en moyenne 5 à 10 ans entre l'apparition des premières hyperglycémies et le diagnostic. Mais quelques signes doivent alerter et conduire au dépistage: parents diabétiques, Indice de Masse Corporelle élevé, tour de taille trop important, malaises après des repas, bouche sèche ou encore une apnée du sommeil. Le dépistage se fait grâce à une prise de sang pour mesurer la glycémie à jeun en laboratoire d'analyses médicales.

Manger avec plaisir

Et pour savoir si l'on est à risque de diabète, la FFD propose un test rapide et simple, le "Findrisc" validé par les autorités de santé internationales. "Il est important que chacun fasse ce test et puisse ensuite consulter son médecin généraliste pour avoir plus d'information sur son risque face au diabète car plus on agit tôt, plus on prévient la survenue du diabète et a fortiori de ses complications", rappelle Gérard Raymond, président de la FFD.

Une consultation chez un médecin ou un diététicien est également recommandée pour avoir une réelle estimation de son poids idéal, le "poids de santé". Car quelle que soit la forme de diabètes 1 ou 2, sous traitement ou pas, l'alimentation joue un rôle primordial dans la gestion et l'équilibre de la maladie afin d'obtenir une glycémie normale. "Il s'agit surtout garder le plaisir gustatif et varier les aliments en respectant quelques simples règles.", souligne la FFD.

En clair, il n'y a pas d'interdits stricts, mais la consommation de certains aliments doit être modérée notamment les produits gras et sucrés. Fruits, légumes, laitages, peu de sel... "l'alimentation des personnes diabétiques doit ressembler à celle du reste de la population et s'appuyer sur les recommandations du Plan National Nutrition Santé (PNNS) initié par l'Institut National de Prévention et d'Education à la Santé (INPES).", ajoute-t-elle.

Bouger joyeusement

Comme l'alimentation, l'activité physique fait partie intégrante du traitement du diabète. Elle augmente l'utilisation du sucre par les muscles, aide le corps à mieux répondre à l'action de l'insuline, et diminue les facteurs de risque pour les maladies cardiovasculaires. Les recommandations actuelles de l'Organisation Mondiale de la Santé conseillent d'effectuer au moins l'équivalent de 30 minutes d'activité physique par jour d'intensité modérée 5 fois par semaine.

Selon la FFD, "chaque occasion pour les atteindre est bonne: préférer les escaliers à l'ascenseur, aller à pied au travail ou faire une partie du trajet en marchant, jardiner, danser, courir... Il y a plus de chances de se tenir à une activité quand elle apporte du plaisir." En outre, faire régulièrement de l'exercice physique limite le stress, qui contribue à accroître la résistance à l'insuline et favorise à terme le développement du diabète de type 2.

Ce dernier est qui plus est associé à une augmentation des apports alimentaires et donc à un gain de poids qui nuit à la prévention du diabète. Tous ces conseils seront diffusés du 2 au 9 juin sur les réseaux sociaux et lors de stands, de conférences et des rencontres avec le public organisés par les bénévoles de la Fédération dans des établissements de santé. La campagne sera visible à plusieurs endroits et relayée dans les villes en affichage, à la radio, sur les chaînes locales et sur internet.

Yahoo

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Législative 2017  

Articles récents

Prev Next

Articles populaires