Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
DERNIERES INFOS :
A+ A A-

Thiaroye : marchands et vendeuses de poissons côtoient la mort

  • mardi 10 juin 2014 18:59
Ptb 1Le danger de mort, c'est ce que les marchands et vendeuses de poissons, à Thiaroye, ne veulent pas conjuguer au présent. Ils occupent anarchiquement les voies ferrées, malgré la connaissance du danger qu'ils encourent.

A Guinaw Rail comme à Thiaroye-sur-mer, le même décor est campé : les rails sont occupés, les marchandises sont étalées par terre sur la voie ou sur une planchette posée sur un récipient.

''Nous occupons souvent les rails, '' soutient Tabara, une vendeuse de poissons trouvée au marché de Thiaroye-sur-mer, interrogée par le quotidien national le Soleil dans sa livraison du jour.

De multiples raisons sont avancées pour justifier leurs actes. ''Nous n'arrivons pas à trouver de place à l'intérieur du marché. Dès que nous entendons le train, nous prenons nos bagages et nous nous déplaçons. Après son départ, nous revenons aussitôt», poursuit-elle.

Le train ne représente aucun danger pour eux. '' Nous avons l'habitude et on connaît le temps que le train met avant d'arriver à la gare et nous nous préparons à l'avance'', s'exclame un vendeur.

Dans cette témérité, ces occupants de la voie ferrée jouent quotidiennement leur film de ''sauve-qui peut dés que la sirène du train retentit, même de loin.

Le pire, c'est que dans l'imprudence, ils se querellent souvent sur les rails et que parfois les marchandises se déversent sans qu'ils aient le temps de les ramasser, face au danger.

Ah oui qui peut résister face à la mort ! Et pourtant l'homme s'entête toujours.

Le train passé, ils récupérèrent tout le reste que le train n'a pas abimé lors de son passage.

La police surveille la gare en permanence, les rails, mais les commerçants brillent en maitre au jeu du chat et à la souris avec les policiers.

Les marchands semblent ne pas se soucier du danger que constitue l'occupation anarchique du chemin de fer, alors que les riverains ont pris conscience de ce danger. Certains préconisent même la construction d'un mur séparant le chemin de fer et leurs maisons pour plus de sécurité comme il en est le cas ailleurs.

Le Petit train bleu (Ptb), reliant Dakar et sa banlieue, fait des dégâts sur son passage. Pour rappel, il a causé, en février 2004, la mort d'un jeune homme du nom de Moussa Gaye. L'accident a eu lieu, sur la voie ferrée, quelques mètres, avant l'entrée en gare de Thiaroye.

JB – www.rts.sn
Dernière modification le mardi, 10 juin 2014 19:14

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Commentaires  

 
# Odette 03-05-2017 02:19
Simply to follow up on the update of this matter on your web page and would wish to let you know just how much I prized
the time you took to generate this valuable post. Within the post, you spoke regarding how to definitely handle this thing with all
ease. It would be my own pleasure to gather some more concepts from your web site and come as much as offer other individuals what I
have benefited from you. Thank you for your usual good effort.



Here is my web page liberty reserve account: http://bjtuangouhui.com/comment/html/index.php?page=1&id=201424
Répondre
 

Législative 2017  

Articles récents

Prev Next

Articles populaires