Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
DERNIERES INFOS :
A+ A A-

Tournoi de la Zone 2 qualificatif à l’Afrobasket 2017 - Maguette Diop, Dtn : « Ce qui a changé entre Bamako et Dakar »

0MaguatteDiopSurprise par la Guinée puis malmenée par le Mali, l'équipe nationale masculine de basket du Sénégal n'avait pu battre que le Cap-Vert à Bamako lors de la première manche du tournoi de la Zone 2 qualificatif à l'Afrobasket « Congo 2017 ». Si bien qu'au moment d'aborder la seconde manche, vendredi dernier sur leur parquet de Marius Ndiaye, les « Lions » étaient bons derniers.

Trois jours plus tard, ils ont fini tout en haut du classement des deux manches jumelées, grâce à leurs trois victoires en autant de sorties à Dakar. C'était à croire que l'air du pays a fait beaucoup de bien aux garçons du coach Dame Diouf. Et d'après le Dtn du basket sénégalais, Maguette Diop, plusieurs facteurs sont à la base de cette métamorphose. « D'abord au plan mental, il a fallu réarmer les joueurs qui étaient revenus psychologiquement diminués de l'expédition malienne. Il a fallu les gonfler à bloc », a-t-il noté.

« Ensuite, au niveau de l'effectif, l'apport des « cadres » a été déterminant », a-t-il ajouté. Selon Maguette Diop, en effet, « l'arrivée de Xane d'Almeida à la mène a offert beaucoup de possibilités avec notamment Lamine Sambe qui a évolué en 2 pour être beaucoup plus offensif ». En plus, le capitaine Malèye Ndoye « a stabilisé le jeu ». Et chez les intérieurs, « Moïse Diamé a été d'un apport extraordinaire ». Outre ces apports individuels, le Dtn du basket sénégalais a trouvé que « collectivement l'équipe de Dakar avait une meilleure assise que celle de Bamako ; Xane, Malèye et Lamine ont compris la façon de jouer de l'équipe et ont tiré le groupe vers le haut ». Last but not least, Maguette Diop a relevé le « précieux apport du public de Marius Ndiaye qui y a cru et qui a collé à son équipe de bout en bout ». Au sortir de ce tournoi en deux phases qui a qualifié le Sénégal, premier et le Mali, deuxième, Maguette Diop a cependant tenu à préciser que si c'était plus ou moins la bouteille à l'encre, chaque équipe pouvant battre chaque équipe, c'est parce qu'aucune n'a peut-être déplacé son meilleur effectif. « On ne peut objectivement pas juger le niveau des équipes à l'aune des rencontres de Bamako et de Dakar », a-t-il soutenu avec comme illustration le changement en bien opéré dans l'équipe du Sénégal en une semaine.

Or, même si elle s'en approche, ce n'était pas tout à fait la meilleure équipe sénégalaise du moment. Le Cap-Vert aussi a joué à Dakar sans l'un de ses meilleurs éléments à Bamako. C'est pourquoi il s'est félicité des nouvelles dispositions de Fiba – Afrique selon lesquelles de 2017 à 2021, « les équipes nationales disputeront régulièrement des matches à domicile et à l'extérieur afin de se qualifier pour la coupe du monde de basket Fiba 2019 et la Fiba Afrobasket Cup 2021 », comme l'on peut le lire sur un document rendu public par l'instance dirigeante du basket mondial. « Cela devrait changer beaucoup de choses, puisqu'il y aura des fenêtres ouvertes à tous les joueurs, sauf ceux évoluant en Nba, qui pourront être libérés », selon Maguette Diop qui ajoute même que la Fiba est en train de voir comment faire libérer les pensionnaires du championnat nord-américain de basket.

Pour l'heure, le Sénégal savoure sa qualification avec dans sa mire l'Afrobasket du mois d'août à Brazzaville. « Notre objectif sera la victoire finale », a clairement asséné le Dtn Diop. D'autant que cela fait 20 ans le sacre des « Lions » à Marius Ndiaye, que le Sénégal n'a plus décroché le titre en garçons. Pour cela, la Fsbb et le ministère des Sports vont travailler ensemble pour « avoir une très bonne préparation et pour disposer de notre meilleure équipe possible ».

Maguette Diop est convaincu que si ces deux préalables sont réunis, le Sénégal pourra retrouver le toit de l'Afrique. 4ème en Tunisie, il y a deux ans derrière le Nigeria, l'Angola et la Tunisie, le Sénégal a fixé à son coach espagnol Porfirio De Diego cette troisième étape à franchir. Car avant, il y avait le tournoi de qualification olympique (Tqo) disputé à Manille (Philippines), puis ce tournoi de la Zone 2. Il reste maintenant le gros lot. « Le tournoi final ne sera pas facile, mais nous avons les moyens de le remporter », a clamé haut et fort Maguette Diop.

(Source: Le Soleil)

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Législative 2017  

Articles récents

Prev Next