Les États africains s’activent pour freiner la propagation du virus. Plusieurs nouveaux cas ont été détectés sur le continent entre samedi 14 et dimanche 15 mars.
Le Sénégal a mis en place des mesures pour éviter la propagation du virus. La pandémie de coronavirus a contaminé au moins 22 personnes sur le territoire.

Interdiction des manifestations publiques, suspension des cours durant trois semaines, et même annulation de quasiment toutes les festivités des 60 ans d’Indépendance, sont entre autres mesures prises par les autorités sénégalaises.

La pandémie de coronavirus prend de l’ampleur en Afrique, même si le continent reste jusqu’à présent moins touché.
Un premier cas a été diagnostiqué ce week-end au Congo-Brazzaville, au Rwanda, en Guinée équatoriale, en République centrafricaine et aux Seychelles.
Le Kenya a annoncé la fermeture de ses frontières, et l’Afrique du Sud comme le Ghana interdisent l’entrée des ressortissants des pays les plus à risque.

Le Maroc a suspendu tous les vols internationaux « jusqu’à nouvel ordre » mais des avions spéciaux ont été autorisés à rapatrier les touristes européens bloqués.
Le Burkina faso a enregistré 15 cas confirmés.                                                                                                              Pour prévenir la pandémie et mener une riposte efficace, le gouvernement burkinabé et des dignitaires religieux ont pris la décision de suspendre les manifestations d’envergure nationale ou internationale jusqu’en fin avril le temps d’évaluer la situation.

Les établissements d’enseignement primaire, secondaire, universitaire et professionnel sont fermés à compter de ce lundi 16 mars au 31 mars. Des activités culturelles majeures telles que la semaine nationale de la culture de Bobo-Dioulasso, les projections dans les salles de cinéma, les concerts à l’instar de celui que devait donner le reggae man Tiken Jah Fakoli sont suspendues ou reportées.

Les prestations dans les boîtes de nuit et autres lieux de mobilisation de plus de 50 personnes ne sont pas autorisées. Par contre les marchés restent ouverts et les voyages à bord d’un car ou d’un avion ne sont pas interdits.

Les leaders religieux musulmans ou chrétiens invitent les fidèles à observer un certain nombre de pratiques, éviter de se serrer les mains avant et après les prières par exemple.
Après avoir maintenu leur mot d’ordre de grève de 5 jours devant démarré ce lundi, les centrales syndicales, ont revu leur méthode et suspendent la marche-meetings prévue mardi.

Un premier cas a été diagnostiqué ce week-end au Congo-Brazzaville, au Rwanda, en Guinée équatoriale, en République centrafricaine et aux Seychelles.
Le Kenya a annoncé la fermeture de ses frontières, et l’Afrique du Sud comme le Ghana interdisent l’entrée des ressortissants des pays les plus à risque. Le Maroc a suspendu tous les vols internationaux « jusqu’à nouvel ordre » mais des avions spéciaux ont été autorisés à rapatrier les touristes européens bloqués.

Le Burkina faso a enregistré 15 cas confirmés. Parmi ces personnes un diplomate et un travailleur des mines rentrées au pays après des vacances en Europe. Pour prévenir la pandémie et mener une riposte efficace, le gouvernement burkinabé et des dignitaires religieux ont pris des mesures. Le gouvernement a pris la décision de suspendre les manifestations d’envergure nationale ou internationale jusqu’en fin avril le temps d’évaluer la situation.

Les établissements d’enseignement primaire, secondaire, universitaire et professionnel sont fermés à compter de ce lundi 16 mars au 31 mars. Des activités culturelles majeures telles que la semaine nationale de la culture de Bobo-Dioulasso, les projections dans les salles de cinéma, les concerts à l’instar de celui que devait donner le reggae man Tiken Jah Fakoli sont suspendues ou reportées.

Les prestations dans les boîtes de nuit et autres lieux de mobilisation de plus de 50 personnes ne sont pas autorisées. Par contre les marchés restent ouverts et les voyages à bord d’un car ou d’un avion ne sont pas interdits.

Les leaders religieux musulmans ou chrétiens invitent les fidèles à observer un certain nombre de pratiques, éviter de se serrer les mains avant et après les prières par exemple.

Après avoir maintenu leur mot d’ordre de grève de 5 jours devant démarré ce lundi, les centrales syndicales, ont revu leur méthode et suspendent la marche-meetings prévue mardi.

Après confirmation d’un 3e cas de coronavirus dans le pays, le temps est désormais à la sensibilisation pour éviter la propagation de la maladie. Le pays compte aujourd’hui plus de 200 cas suspects qui sont des contacts de cas confirmés.
Une équipe de suivi et de sensibilisation est en place pour toute la population, en commençant par les proches des malades.
Même si le Réseau des organisations communautaires de base des acteurs de santé salue ces mesures annoncées, son président, El Hadji Baytir Samba, estime qu’elles sont insuffisantes.

La compagnie aérienne Air Sénégal a décidé de suspendre jusqu’au 31 mars tous ses vols à destination et en provenance d’Espagne et du Maroc, à la suite des mesures prises dans ces pays contre le nouveau coronavirus.
Le Bénin fait partie des pays africains n’ayant enregistré jusque-là aucun cas de coronavirus, en tout cas pas jusqu’à ce lundi 16 mars.

D’importantes mesures de ripostes ont été très tôt mises en place ainsi que des dispositifs de prévention et de diagnostic précoces, puis de prise en charge sécurisée de potentiels cas. C’est ce qu’explique le Secrétaire exécutif du Conseil national de lutte contre les épidémies, Melkior Aïssi.
Pour l’heure aucune mesure n’a été prise concernant les activités scolaires, mais de nombreuses manifestations publiques ont été annulées. Toutes les soutenances de thèses sont par exemple suspendues et le tournoi international des centres de formation de football qui devrait regrouper une dizaine de pays en avril à Cotonou a dû être reporté par les organisateurs.

Aussi, à travers un communiqué la Conférence épiscopale du Bénin a-t-elle interdit désormais à tous les fidèles chrétiens catholiques la communion directement par la bouche et le baiser de paix durant les célébrations.

rts.sn

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici