Soixante-cinq personnes ont été placées en quarantaine pour les besoins d’un suivi médical et d’une prise en charge psychosociale.

Le premier patient est un homme de 55 ans, testé positif au coronavirus dans la commune de Faticket hospitalisé depuis dimanche au centre de traitement de l’hôpital régional de Fatick où il a démarré son traitement lundi après un bilan pré-thérapeutique.

Il avait été suspecté et isolé samedi au poste de santé de Ndiaye-Ndiaye où il avait fait l’objet de prélèvements revenus positifs dimanche d’un laboratoire de l’institut Pasteur déployé à Touba. Il travaille dans le transport en commun, est polygame et père de quatre enfants.

34 d’entre eux habitent dans la même concession, 11 autres dans une concession voisine et 20 proviennent de concessions dans le même quartier.

Les autorités médicales expliquent que ‘’Ces cas contacts suivis seront mis en quarantaine durant 14 jours et bénéficieront d’une assistance sociale, d’un suivi médical quotidien pour voir s’ils n’ont pas contracté la maladie et d’un suivi psychologique’’.

Des activités communautaires de sensibilisation autour des gestes barrières seront organisées dans la commune de Fatick, particulièrement au quartier Ndiaye-Ndiaye.

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici