Le Conseil municipal de l’île de Gorée a adopté à l’unanimité le projet de délibération portant changement de dénomination de la Place de l’Europe qui devient la nouvelle Place de la Liberté et de la dignité humaine’’.

Le Conseil a également adopté le principe du déplacement de la Statue de la Libération de l’esclavage située à côté de la Maison des Esclaves vers la nouvelle Place de la Liberté.

Le communiqué publié à l’issue d’une réunion tenue samedi à la mairie de Gorée indique que « cette mesure fait partie des actions importantes décidées par la municipalité de Gorée face à la vague de violence raciale dont la communauté noire et afro descendante est régulièrement victime aux Etats-Unis.

Pour la mairie de Gorée, cette décision s’inscrit « dans une logique de mise en cohérence du Parcours de visite mémorielle de Gorée dans lequel le Pèlerinage à la Maison des Esclaves, sanctuaire de la traite transatlantique et la visite de la Place de la Liberté seront les étapes les plus importantes ».

Gorée, site de la mémoire de la Traite et de l’esclavage des noirs pendant 4 siècles est classé Patrimoine mondial de l’humanité par l’UNESCO en 1978.

L’inauguration de la « Place de l’Europe » rénovée par l’UE, avait suscité en 2018 une levée de boucliers des associations qui rejetaient cette dénomination. Cette place avait été inaugurée une première fois en 2003.

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici