Le démocrate Joe Biden a choisi la sénatrice noire Kamala Harris comme colistière en vue de l’élection présidentielle du 3 novembre prochain. Il a confirmé la nouvelle sur Twitter mardi.

Elle devient ainsi la première femme noire et la première personne d’origine indienne à briguer la vice-présidence des États-Unis.

M. Biden et Mme Harris participeront ensemble à un événement à Wilmington, dans l’État du Delaware, ce mercredi.

Dans une série de gazouillis publiés en fin d’après-midi, mardi, Joe Biden a parlé de sa candidate à la vice-présidence comme d’une femme combattant sans relâche pour les gens ordinaires, et de l’une des meilleures représentantes du service public aux États-Unis.

Si M. Biden remportait l’élection, elle deviendrait alors la première femme à occuper le poste de vice-présidente.

Dans un autre message, Mme Harris a souligné le manque de femmes noires en position de pouvoir. Les femmes noires et les femmes de couleur ont longtemps été sous-représentées dans les postes électifs et, en novembre, nous avons l’occasion de changer cela. Mettons-nous au travail, a-t-elle écrit.

Elle faisait partie des 10 candidates les plus probables pour devenir colistière de M. Biden. La sénatrice de la Californie a précédemment été procureure du district de San Francisco et procureure générale de l’État.

Fille d’un immigré jamaïcain et d’une immigrée indienne, Kamala Harris accumule déjà les titres de pionnière.

Après deux mandats de procureure à San Francisco (2004-2011), elle avait été élue, deux fois, procureure générale de Californie (2011-2017), devenant alors la première femme, mais aussi la première personne noire, à diriger les services judiciaires de l’État le plus peuplé du pays.

Puis, en janvier 2017, elle avait prêté serment au Sénat à Washington, s’inscrivant comme la première femme originaire d’Asie du Sud et seulement la seconde sénatrice noire dans l’histoire américaine.

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici