Des entreprises américaines et des structures publiques sénégalaises ont signé dimanche à Dakar, 5 mémorandums d’entente concernant le développement, le financement et l’exécution de projets dans les secteurs de l’énergie, de la santé et des infrastructures.

Ces conventions ont été signées en présence du secrétaire d’Etat américain, Michael Pompeo et du ministre sénégalais de l’Economie, du Plan et de la Coopération, Amadou Hott.

‘’Betchel corporation’’, une entreprise américaine de travaux, et l’Agence sénégalaise de travaux et de gestion des routes (AGEROUTE) ont signé un protocole d’accord portant sur la construction d’une autoroute moderne de 165 km devant relier Dakar à Saint-Louis.

Ce projet qui sera exécuté en partenariat avec le secteur privé local ambitionne de créer environ 4000 emplois sénégalais et aider à soutenir 1500 emplois aux Etats-Unis.

‘’ABD Group’’ (entreprise basée à Philadelphie) a de son côté signé un protocole d’entente avec le ministère sénégalais de l’Economie, du Plan et de la coopération, pour un mécanisme de financement portant sur des projets d’infrastructures sociales.
Ce dispositif va donner au Sénégal les moyens de poursuivre certaines de ses plus hautes priorités de développement en matière d’éducation, d’infrastructures, de logement et dans le domaine des soins sanitaires, a-t-on appris sur place.

La Société nationale d’électricité du Sénégal (SENELEC) et le groupe américain ‘’ Weldy Lamont’’ ont signé un protocole d’accord portant sur la mise en œuvre d’un projet de réseau électrique.

‘’GE’’, une entreprise spécialisée dans la technologie iconique a paraphé deux protocoles d’entente avec la SENELEC et le FONSIS (Fonds souverain d’investissements stratégiques).

L’un est axé sur la modernisation des centrales électriques pour augmenter l’accès à l’électricité à travers l’utilisation des ressources gazières du Sénégal.                                                                                                                                                                                                                                                                                         L’autre accord consacré au secteur des soins sanitaires vise à faciliter l’accès aux populations sénégalaises à un équipement technologique de premier plan pour le diagnostic.                                                                                                                                                                                                                                                                       Dans le cadre de ces partenariats, GE va mettre sur pied une structure de formation pour le secteur de l’électricité sénégalais et un centre médical pour les grands brûlés.

rts.sn

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici