Les présidents Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et Macky Sall se sont félicités mardi à Nouakchott, de « l’excellence des relations de fraternité, d’amitié et de bon voisinage » entre leurs deux pays.

Les deux dirigeants ont réaffirmé dans le même temps leur volonté de tout mettre en œuvre afin de les développer et de les renforcer davantage dans l’intérêt des deux peuples frères, selon le communiqué final publié à l’issue de la visite de 48 heures du président Macky Sall en Mauritanie.

Macky Sall et son hôte ont passé en revue les différents domaines de coopération entre les deux pays.

« Les deux chefs d’état ont particulièrement insisté sur la nécessité d’approfondir la collaboration entre les deux Gouvernements, afin de prévenir et de lutter plus efficacement contre la criminalité transfrontalière sous toutes ses formes, en particulier le terrorisme, l’extrémisme violent, la migration clandestine, le trafic illicite d’armes et de drogue, ainsi que le blanchiment d’argent ».

Dans le domaine de l’énergie, le texte indique que les présidents Ghazouani et Sall ont salué les efforts concertés entre les deux pays en vue de développer la coopération dans ce secteur, et exprimé leur volonté commune de les poursuivre, en les intensifiant.

Les deux chefs d’État ont aussi invité les deux gouvernements à consolider la coopération en matière de recherche géologique et hydrogéologique.

Elle ajoute que dans le contexte des changements climatiques, ils ont appelé à revisiter les résultats géologiques obtenus, en collaboration avec les universités et les centres de recherche des deux pays. Ils ont invité les deux gouvernements à renforcer leur collaboration en matière de valorisation des substances utiles, aussi bien pour la construction qu’à d’autres fins.

« En matière de pêche, Mohamed Ould Cheikh El Ghazouani et Macky Sall ont abordé les questions liées aux conditions d’exploitation des ressources halieutiques.

Ils ont donné des instructions aux ministres en charge de la Pêche et de l’Economie maritime à l’effet de prendre toutes les mesures nécessaires au renforcement de la coopération bilatérale dans ce secteur », renseigne le document.

S’agissant du secteur de l’élevage, les deux chefs d’État ont salué « l’étroite collaboration » entre les deux gouvernements, notamment dans le cadre du protocole d’accord réglementant la transhumance transfrontalière du bétail.

« En vue de l’approvisionnement adéquat du marché sénégalais en moutons de Tabaski, ils ont engagé leurs deux gouvernements à initier des concertations sur la commercialisation du bétail, y compris 45 jours après la Tabaski. »

Ils « ont également donné des instructions à leurs gouvernements respectifs afin que soit mis en place un groupe de suivi de la mise en œuvre des accords signés dans ce domaine entre les deux pays ».

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici