L’Éthiopie a déclaré mercredi l‘état d’urgence pour lutter contre le nouveau coronavirus, qui a affecté officiellement 55 personnes et fait deux morts dans le pays.
C’est la première fois que l‘état d’urgence est instauré en Ethiopie depuis l’arrivée au pouvoir en avril 2018 du Premier ministre Abiy Ahmed qui a depuis tenté de favoriser les libertés politiques dans ce pays jusque-là très autoritaire.
“Parce que la pandémie de coronavirus s’aggrave, le gouvernement éthiopien a décidé de déclarer un état d’urgence dans le cadre de l’article 93 de la Constitution”, a déclaré M. Abiy dans un communiqué.
“J’appelle chacun à soutenir les organes du gouvernement et les autres qui tentent de surmonter ce problème”, a ajouté le Premier ministre, menaçant de “sérieuses mesures légales” quiconque viendrait à contrarier la lutte contre le virus.
Contrairement à d’autres pays de la région, comme le Rwanda ou l‘île Maurice, l‘Éthiopie, deuxième pays le plus peuplé du continent avec quelque 100 millions d’habitants, n’a pas imposé de confinement à sa population.

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici