Infos :

  • La CPI rejette la demande de maintien en prison de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.
  • Aucun film sénégalais ne figure sur la liste des longs métrages de fiction du FESPACO 2019 .
  • Le procureur, Eric MacDonald, demande que Laurent Gbagbo restent en détention le temps que la CPI statue sur la demande d’appel.
  • L’Union européenne (UE) va envoyer une délégation d’observateurs au Sénégal à l’occasion de la présidentielle du 24 février 2019.
  • Balla Gaye 2 de l’écurie Balla Gaye a battu ce dimanche Modou Lô pour la deuxième fois.

Actualité

Le budget du ministère de la femme baisse de 30%

Le budget 2018 du ministère de la Femme, de la Famille et du Genre, a été voté le 8 décembre par la majorité des députés lors des plénière du budget 2018. Il s’élève à 12.128.582.800 FCFA contre 17.422.500.540 FCFA en 2017, soit une baisse de 30,38%.

Le budget 2018 du ministère de la Femme, de la Famille et du Genre  s’élève à 12.128.582.800 FCFA contre 17.422.500.540 FCFA en 2017.

Il baisse de 5.293.917.740 FCFA soit 30,38 % en par rapport à l’exercice budgétaire précédent. Cette baisse est essentiellement due l'affectation de certaines structures au profit des ministères en charge de la micro-finance et de la protection de l’enfance.

Les dépenses de personnel ont connu une hausse sensible, comparées à l’exercice précédent. Elles passent de 1.377.599.800 FCFA en 2018 à 1.141.600.540 FCFA en 2017, soit une baisse de 235.999.260 FCFA (20,67 %).

Les dépenses de fonctionnement sont connu en nette augmentation. Elles passent de 992.980.000 FCFA en 2017 à 1.096.985.000 FCFA en 2018, soit une hausse de 104.millions CFA, (10,47 %).

Ces crédits additionnels sont destinés au renforcement de la prise en charge de la quinzaine nationale et de la Journée internationale de la femme, au relèvement des crédits de fonctionnement de la cellule de passation des marchés et de la cellule d’études et de planification.

S’agissant des dépenses de transfert, elles sont chiffrées à 474.430.000 FCFA en 2018 en baisse de 58,81 % à cause du retrait des crédits destinés à l’Agence Nationale de la Petite Enfance et de la Case des tous Petits (ANPECTP), à l’Office National des Pupilles de la Nation (ONPN) et du centre GINDDI.

Les dépenses en capital, elles passent de 11.186.168.000 FCFA en 2017 à 6.679.568.000 FCFA en 2018, soit une baisse de 4.506.600.000 FCFA (40,29 %).

La diminution du budget alloué aux dépenses en capital et transferts est due au transfert vers d’autres départements ministériels des projets et programmes concernant l’enfance et la micro-finance.

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.