Infos :

  • Un protocole entre les huiliers et le ministre du commerce pour promouvoir la production locale
  • Louise Mushikiwabo est la nouvelle secrétaire générale de la Francophonie.
  • Le CIO a désigné le Sénégal comme hôte de la 4e édition des Jeux olympiques de la jeunesse JOJ 2022.
  • Le Jaraaf de Dakar a remporté le tournoi du Parlement en battant en finale l’équipe de Génération Foot aux tirs au but (4-2).

Actualité

Les microscopistes dans la lutte contre le paludisme

Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), organise un cours international d’accréditation des microscopistes du paludisme de l’OMS en partenariat avec le service de parasitologie-mycologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) dans le cadre de sa stratégie de renforcement des compétences des acteurs du système de santé. 24 microscopistes sénégalais sélectionnés par l’OMS prennent participent à ces deux cours (11 au 15 décembre et du 18 au 22 décembre 2017) sous la supervision du directeur du professeur Daouda Ndiaye, chef du service parasitologie-mycologie de l’UCAD.

Le Programme national de lutte contre le paludisme (PNLP), en partenariat avec le service de parasitologie-mycologie de l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar (UCAD) organise un cours destinés aux microspistes dans le cadre de sa stratégie de renforcement des compétences des acteurs du système de santé.

Douze microscopistes sénégalais sélectionnés par l’OMS prennent part à ce 6e cours international d’accréditation des microscopistes du paludisme de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), du 11 au 15 décembre.

Le 7e cours est prévu du 18 au 22 décembre 2017 sous la supervision du directeur du cours, professeur Daouda Ndiaye, chef du service parasitologie-mycologie de l’UCAD.

Cette formation a pour but d’améliorer la qualité de la prise en charge du paludisme au niveau opérationnel. Cette formation cible les techniciens des laboratoires des districts et des hôpitaux.

Les objectifs consistent à évaluer les compétences des techniciens de laboratoire, sur le diagnostic microscopique du paludisme et renforcer leurs capacités sur le diagnostic microscopique.

En tant qu’experts et techniciens de laboratoire chargés de diagnostic, ils ont un rôle capital à jouer dans le processus d’élimination du paludisme.

Le PNLP a demandé à ses partenaires de l’accompagner dans le renforcement de capacité de 24 microscopistes afin qu’ils puissent jouer leur rôle dans le processus d’élimination du paludisme’’

Le Sénégal est à l’avant-garde pour l’élimination du paludisme à l’horizon 2030, dans le cadre de l’atteinte des objectifs du développement durable (ODD), selon Pascal Zinzindohoué, expert à l’Agence des Etats-Unis pour le développement international (USAID).

rts.sn

 

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.