Infos :

  • 49 passagers à bord d'une pirogue en partance pour l’Europe a été arraisonnée à Fimela.
  • Le gouvernement annonce un Conseil interministériel sur la modernisation des marchés.
  • Une bande de 5 étrangers a été démantelée par la Division spéciale de cybercriminalité. Elle s’activait dans le trafic de migrants et la confection de faux documents de voyage.
  • Le poète Amadou Lamine Sall lauréat du Prix international de Poésie Fernando D’Almeida au Québec,

Actualité

Le procès de l’Imam Alioune Ndao renvoyé au mois de février

Le procès de 32 présumés jihadistes dont l’Imam Alioune Ndao, qui s’est ouvert ce mercredi devant la Chambre criminelle de Dakar a été renvoyé au 14 février 2018.

La séance a duré moins d’une demie heureLe procès des jihadistes présumés s’est ouvert ce mercredi 27 décembre devant la Chambre criminelle de Dakar.

Le tribunal a prononcé le renvoi du procès de l’Imam Alioune Badara Ndao et ses 31 coaccusés. L’appel des détenus a commencé à 9 heures 49. À 10 heures 15 le juge annonce le renvoie de l’affaire au 14 février 2018 en audience spéciale.

Imam Ndao et 27 coaccusés ont été appelé à la barre. Parmi eux trois jeunes femmes.

Les 32 présumés jihadistes, dont l’Imam Alioune Ndao, sont inculpés d’association de malfaiteurs en relation avec une entreprise terroriste et blanchiment de capitaux dans le cadre d’activités terroristes, en bande organisée, d’actes terroristes par menace et complot et d’apologie du terrorisme et financement du terrorisme en bande organisée.

Selon les enquêteurs «la tête de pont de ce groupe jihadiste, fortement structuré, avait pour ambition et objectif de créer une sorte de DAESH avec comme base la Casamance, la Guinée et la Gambie, sous la conduite du prédicateur imam Alioune Ndao".

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.