Infos :

  • L'ENA abrite un symposium sino-africain sur la coopération et le développement.
  • 200 exposants paricipent au Salon international de la santé et du matériel médical de Dakar (SISDAK) qui s'ouvre ce mercredi 18 juillet.
  • Macky Sall a reçu en audience le nouveau ministre gambien des Affaires étrangères.
  • Douze milliards de francs seront prochainement débloqués pour financer le relèvement des plateaux techniques des structures de santé situées le long de la RN1.
  • Le ministre de la Santé et de l’Action sociale lance la réflexion sur la décentralisation du recrutement des agents de santé pour une meilleure gestion des ressources humaines.

Actualité

La Mauritanie lance le nouvel ouguiya allégé d'un zéro

La Mauritanie met en en circulation de nouveaux billets de la monnaie nationale, l'ouguiya.

Depuis le 1er janvier 2018, dix ouguiyas deviennent un ouguiya.

La mesure a été annoncée le 28 novembre, jour de la fête nationale, par le président Mohamed Ould Abdel Aziz.

Un chef de bureau de change au marché central confirme une "flambée" de l'euro et du dollar, qui ont augmenté "de 3,5% en une semaine".

"Les gens thésaurisaient l'ouguiya. Maintenant qu'ils sont obligés de s'en débarrasser, ils achètent et conservent les devises dans leur coffre-fort de domicile", explique un cambiste.

L'entrée en circulation du nouvel ouguiya a obligé de nombreuses banques à ouvrir exceptionnellement le 1er janvier.

De files d'attente de clients, chéquier en main, se sont formées devant plusieurs agences bancaires.

Les institutions bancaires ont repris tous leurs logiciels, les chéquiers, et de reconfigurer leurs guichets automatiques pour les mettre en conformité avec la nouvelle monnaie.

Dans les rues, les personnes déjà servies examinaient les nouveaux billets fabriqués en polymère, les tournant et les retournant, contemplant leurs couleurs vives et testant leur solidité tant vantée par la Banque centrale.

Selon des spécialistes, ce changement aura le mérite de réinjecter dans le système bancaire des liquidités thésaurisées par des gens travaillant au noir ou craignant de dévoiler leurs fonds d'origine frauduleuse.

"Aussi bien les devises que l'immobilier et autres valeurs refuges bénéficieront de cette vague de blanchiment d'argent qui accompagnera l'opération", estime l'économiste Isselmou Ould Mohamed.

Les anciens billets et pièces seront retirés selon un calendrier établi par la BCM en commençant par les plus gros, comme le billet de 5.000 d'ici le 31 janvier, ceux de 2.000 et 1.000 dans deux mois au plus tard. Les plus petites coupures seront retirées d'ici juin.

En 2004, la Mauritanie avait remplacé tous les billets en circulation depuis 1974.

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.