Infos :

  • le prélèvement de 25% stoppe "Yeksi naa" le nouveau système de distribution des médicaments.
  • Ousmane Sy nouveau Directeur général de la Police
  • La troisième édition de la Conférence sur l’Emergence est prévue au Sénégal, en janvier 2019 sur le thème : "Emergence, Secteur privé et inclusivité ".
  • Le Président de la République suspend les réunions du Conseil des ministres pour un mois et invite le gouvernement à poursuivre la veille économique et sociale.
  • La ville de Sédhiou etrenne un commisariat de police.

Actualité

Levée de l'exclusion et de rétrogradation de l'USO par le TAS - Des difficultés en perspective pour la LSFP

L'USO a vu mercredi son exclusion de toutes compétitions pendant cinq (5) ans et sa rétrogradation en Ligue Régionale être levées par le Tribunal Arbitral du Sport. Cette nouvelle donne est synonyme de conséquences assez malencontreuses pour la Ligue Sénégalaise de Football Professionnel. La rétrogradation du club de Ouakam était synonyme de repêchage de clubs en Ligue 1 et Ligue 2. Le retour de l'USO dans l'élite risque d'être un sérieux casse tête procédural et calendaire. Par SADJIGO.

C'est une situation dont se serait bien passée la Ligue Sénégalaise de Football Professionnel. En levant l'exclusion pendant cinq ans et la rétrogradation de l'USO, le Tribunal Arbitral du Sport acte le retour du club en ligue 1. Un retour qui aura forcément des conséquences. La LSFP devra faire face à un dossier qui s’annonce difficile à gérer.

Que faire du repêchage de l’ASC Linguère et de Cayoor Foot ?

Dans le sillage des sanctions prises à l’encontre de l’USO, la Linguère et Cayoor Foot s’étaient faits logiquement repêcher respectivement en Ligue 1 et en Ligue 2. Quand le club fanion de Saint Louis connait  un début de saison pour le moins correct avec une place de 7ème  (11 pts) après 8 journées, Cayoor Foot occupe la dernière place du classement de Ligue 2 (5 pts). Mais en dehors de toute considération sportive, la levée de l’exclusion et de la rétrogradation de l'USO sonne comme une épée de Damoclès  sur la tête des dirigeants de ces deux clubs.  Vont ils devoir être renvoyés à leur sort de relégués à la fin de la saison 2016-2017 ? Ou seront-ils maintenus dans leur ligue respective ? Deux questions auxquelles les dirigeants du football professionnel devront vite répondre.

Vers une difficile programmation des matches.

La présente saison connaît déjà une difficulté de calendrier avec le différend qui oppose l’association GFC et la société JAPPO SA. Le temps que le conflit connaisse une décision finale de la Chambre Nationale de Résolution des Litiges,  le club a été temporairement suspendu. GFC Pro compte à ce jour trois matches en retard.

La décision du Tribunal synonyme de retour de l’USO dans l’élite  risque de rendre encore plus compliquée la gestion du calendrier, sachant que la saison 2017-2018 de ligue 1 en est à sa 8ème journée et compte déjà 14 équipes. Ce nombre de clubs dans la crème du football professionnel sera t-il maintenu ? Va t-on assister à une configuration inédite d’un championnat à 15 ?  Suivant l’une ou l’autre hypothèse, la LSFP va connaître d’intenses heures voire jours de réflexion. L’instance dirigeante du Football Professionnel ne va pas tarder à faire connaître sa décision.

rts.sn

 

 

 

 

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.