Actualité

Massacre de Boffa : les suspects en garde à vue

La garde à vue a été prolongée pour 22 Sénégalais arrêtés dimanche 14 janvier dans l'enquête sur le massacre de 14 personnes à Boffa dans le département de Ziguinchor. Selon des experts et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance le massacre pourrait être lié à l'exploitation illicite du bois précieux en Casamance.

La garde à vue a été prolongée pour 22 Sénégalais arrêtés dimanche 14 janvier dans l'enquête sur le massacre de 14 personnes à Boffa dans le département de Ziguinchor.

Il s'agissait des premières arrestations annoncées depuis le massacre, le 6 janvier, de 14 jeunes hommes venus chercher du bois dans la forêt protégée de Bayotte.

"Les 22 sont toujours en garde à vue" à Ziguinchor, affirme une source proche de l’enquête, sans plus de détail.

On compte un journaliste  parmi les personnes arrêtées dans l'enquête sur le massacre du 6 janvier mais "son arrestation n'a rien à voir avec sa profession", a indiqué la même source, sans plus de précision.

L'armée a engagé un ratissage en Casamance pour retrouver les auteurs de cette tuerie "tout en détruisant toutes les zones de transit et bases supposées ou réelles des bandes armées", selon un communiqué militaire publié mardi soir.

Lors de ce ratissage, au moins un membre d'une "bande armée" qui s'apprêtait à "dépouiller" des populations dans une opération de diversion a été tué dimanche, selon l'armée, précisant que "des traces relevées sur le sol laissent supposer un bilan plus important".

Selon des experts et le Mouvement des forces démocratiques de Casamance le massacre pourrait être lié à l'exploitation illicite du bois précieux en Casamance.

Le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, a annoncé le 9 janvier un renforcement de la répression du trafic de bois en Casamance.

En conseil des ministres mercredi 17 janvier le président Macky Sall a «demandé au gouvernement, de suspendre jusqu’à nouvel ordre, toutes les autorisations de coupe de bois et de procéder sans délai à la révision du Code forestier».

rts.sn

 

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.