Infos :

  • Dans le cadre de l’élection présidentielle du 24 février la CENA reçoit les chefs des missions d’observation de la CEDEAO, l’UA) et l’OIF.
  • Le ministre de la Pêche annonce l’inauguration prochaine d’une usine de fabrication de pirogues en fibres de verre.
  • Ahmed Bachir Kounta, journaliste de la RTS et guide religieux de la famille Kounta de Ndiassane est mort ce jeudi 17 Janvier.
  • La CPI rejette la demande de maintien en prison de Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé.
  • Aucun film sénégalais ne figure sur la liste des longs métrages de fiction du FESPACO 2019 .

Actualité

Le déficit commercial du Sénégal s’est dégradé de 19, 5 milliard

Le déficit commercial du Sénégal s’est dégradé de 19, 5 milliards de francs CFA au mois de décembre 2017, révèle la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

Le déficit commercial du Sénégal s’est dégradé de 19, 5 milliards de francs CFA au mois de décembre 2017, révèle la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

 L’activité économique interne (hors agriculture et sylviculture) s’est confortée de 18,8%, en rythme mensuel, au mois de décembre 2017, selon la Direction de la prévision et des études économiques (DPEE).

 Dans son Point mensuel de conjoncture publié au plus tard 30 jours après la fin du mois, la DPEE souligne que cette situation résulte d’une "bonne évolution d’ensemble des secteurs tertiaire (+14,9%), secondaire (+13,6%) et primaire (+7,3%)".

 "Sur une base annuelle, une croissance de 7,4% de l’activité économique (hors agriculture et sylviculture) est notée, en décembre 2017, principalement tirée par le secondaire (+13,3%) et le tertiaire (+5,1%). L’administration publique (+7,2%) et le primaire (+5,6%) se sont également bien comportés sur la période", indique la DPEE.

 D’après la DPEE, le secteur primaire (hors agriculture et sylviculture) "s’est consolidée de 7,3%, en variation mensuelle", un résultat attribuable aussi bien à la bonne tenue de l’élevage (+8,5%) qu’à la hausse des débarquements de la pêche (+1,9%).

 "Sur un an, le secteur primaire a également enregistré une croissance de 5,6%, en décembre 2017, les sous-secteurs de la pêche (+9,4%) et de l’élevage (+4,9%) s’étant confortés sur la période."

 Quant au secteur secondaire, il s’est consolidé de 13,6%, comparativement au mois précédent. "Cette évolution est, principalement, portée par la construction (+21,0%), l’égrenage de coton et la fabrication de textiles (>100%) et les activités extractives (+14,1%)", analyse la DPEE.

 En variation glissante sur un an, le secteur secondaire s’est conforté de 13,3%, en décembre 2017. Il est "essentiellement tiré par la construction (+43,5%), les activités extractives (+65,9%), l’égrenage de coton et à la fabrication de textile (>100%) et, dans une moindre mesure, la production énergétique (+10,1%)".

 En variation mensuelle, le secteur tertiaire s’est raffermi de 14,9%, durant le mois de décembre 2017. Cette performance traduit essentiellement la bonne orientation du commerce (+11,5%), des services financiers (+102,7%) et des activités immobilières (+9,0%).

 Comparativement à la même période de 2016, une croissance de 5,1% du tertiaire est, également, notée en décembre 2017, principalement portée par le commerce (+2,6%) et les services financiers (+42,7%).

rts.sn avec aps

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.