Infos :

  • 49 passagers à bord d'une pirogue en partance pour l’Europe a été arraisonnée à Fimela.
  • Le gouvernement annonce un Conseil interministériel sur la modernisation des marchés.
  • Une bande de 5 étrangers a été démantelée par la Division spéciale de cybercriminalité. Elle s’activait dans le trafic de migrants et la confection de faux documents de voyage.
  • Le poète Amadou Lamine Sall lauréat du Prix international de Poésie Fernando D’Almeida au Québec,

Actualité

15 domaines de coopération entre le Sénégal et la Gambie.

Près de 15 domaines de coopération allant de la sécurité à l’énergie en passant par l’environnement et le commerce", ont été identifié selon Sidiki Kabba lors de la cérémonie d’ouverture de la réunion ministérielle en prélude du Conseil présidentiel sénégalo-gambien .

Le ministre des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur Sidiki Kaba a annoncé, lundi 12 mars, à Banjul, de "nouvelles perspectives" dans 15 domaines de coopération entre le Sénégal et la Gambie.

"Nous avons identifié de nouvelles perspectives dans près de 15 domaines de coopération allant de la sécurité à l’énergie en passant par l’environnement et le commerce", a notamment dit Sidiki Kabba au cours de la cérémonie d’ouverture de la réunion ministérielle en prélude du Conseil présidentiel sénégalo-gambien.

Le ministre sénégalais des Affaires étrangères et son homologue gambien Ouseynu Darboe président cette rencontre à laquelle prennent part plusieurs experts et de hauts fonctionnaires.

Coté sénégalais, l’on peut relever la présence des ministres Augustin Tine (Forces armées), Aly Ngouille Ndiaye (Intérieur et Sécurité publique), Ismaïla Madior Fall (Justice), Mary Teuw Niane (Enseignement supérieur), Abdoulaye Daouda Diallo (Infrastructures), Mame Thierno Dieng (Environnement et Développement durable), Aminata Mbengue Ndiaye (Elevage).

"Ces présentes assises nous donnent l’occasion d’enrichir notre cadre juridique de coopération avec de nouveaux accords dans des domaines aussi importants que le transport routier, l’assistance judiciaire, le transfèrement de prisonniers, la culture et la santé animale", a expliqué M. Kabba.

Devant plusieurs ministres gambiens et sénégalais, Sidiki Kaba a insisté sur "la nécessité de créer les conditions propices à la libre circulation des personnes et des biens, afin de favoriser les échanges de diverses natures entre nos deux pays".

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
trier par ordre décroissant