Infos :

  • Le ministre de la Santé annonce un Plan quinquenal de lutte contre le cancer
  • Le Sénégal est à la 141e place sur 190 dans le classement du Doing business 2019.
  • L’avion A330 Néo d’Airbus sera livré à la compagnie Air Sénégal en fin janvier
  • Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus va être officiellement introduit dans le Programme élargi de vaccination (PEV) ce 31 octobre.
  • Macky Sall, médaille d’Or de l’académie des sciences et techniques d’agriculture de France

Actualité

Le crash d'un hélicoptère de l'armée a fait 8 morts

Un hélicoptère de transport de l'Armée s'est écrasé près de Missirah mercredi soir 14 mars.

Le bilan du crash d’un hélicoptère de l’armée sénégalaise survenu mercredi peu après 19 heures dans les mangroves de Missirah, dans la région de Fatick  est de huit morts suite au décès d’un des blessés évacués à Kaolack, selon une source hospitalière.

Les douze blessés, ont été d’abord reçus au centre hospitalier régional El Hadji Ibrahima Niasse de Kaolack  pour y recevoir les premiers soins. Ils ont ensuite été évacués à l’hôpital Principal de Dakar, a indiqué Saliou Tall, directeur de l’hôpital de Kaolack.

Trois parmi les blessés ont été évacués par hélicoptère àDakar par le SAMU national, de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers et des forces de défense et de sécurité.

"Nous avons pu prendre en charge les blessés de l’accident d’hélicoptère. Toute l’équipe de l’hôpital s’est mobilisée avec l’appui du SAMU, des sapeurs-pompiers et des forces armées pour prendre en charge les blessés qui ont été stabilisés et évacués sur Dakar", a-t-il notamment souligné.

Le directeur de l’hôpital régional de Kaolack a ainsi salué la mobilisation de l’ensemble des acteurs en partenariat avec les services sanitaires "pour pouvoir prendre en charge les blessés de façon diligente. Nous sommes satisfaits de cette réaction", a-t-il dit.

L’hélicoptère parti de Ziguinchor (sud) pour rallier Dakar, la capitale sénégalaise, transportait vingt passagers dont quatre membres d’équipage. Les trois ont péri dans l’accident, d’après plusieurs témoignages.

"L’appareil volait normalement quand tout d’un coup, on a senti une défaillance. Il s’est mis alors à tanguer et on a compris que le pilote avait perdu le contrôle de l’hélicoptère qui s’est écrasé dans cette mangrove", a raconté une des victimes de l’accident dont les causes ne sont pour le moment pas connus, selon un officiel.

Ce dernier de saluer la spontanéité avec laquelle les pêcheurs de Missirah sont venus au secours des victimes du crash, à côté des militaires basé à Toubacouta.

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
trier par ordre décroissant