Infos :

  • Tabaski 2019 : Un approvisionnement équilibré du marché national avec plus de 871.000 têtes exposées dans les marchés.
  • Le ministre du travail rappelle que le mardi 13 et le mercredi 14 août correspondant respectivement à des jours ouvrables et met en gardes les absentéistes.
  • Le bateau-hôpital Africa Mercy est arrivé ce mercredi 14 aout au Port autonome de Dakar.
  • Ousmane Tanor Dieng 72 ans, est décédé des suites d’une maladie ce lundi15 Juillet en France.
  • La loi constitutionnelle portant suppression du poste de Premier Ministre a été promulguée par le Président de la république.

Actualité

La police lance la traque contre les enlèvements d'enfants

La police nationale a annoncé lors d'une conférence de presse’’des mesures fortes de sécurité’’ pour venir à bout des enlèvements répétés et meurtres d’enfants enregistrés ces dernière semaines au Sénégal.

La police nationale  annonce  ’’des mesures fortes de sécurité’’ et promet de traquer et de traduire en justice les délinquants pour venir à bout des enlèvements répétés d’enfants enregistrés ces dernière semaines au Sénégal,.

Le directeur de la Sécurité publique, Abdoulaye Diop, s’exprimant mardi 20 mars lors d’un point de presse, a dit que les délinquants "où qu’ils se trouvent, seront traqués, interpellés et mis à la disposition de la justice".

 "Depuis un certain temps, il y a un sentiment d’insécurité qui se fait sentir au Sénégal. Ce sentiment d’insécurité est entretenu par des enlèvements, parfois suivis de meurtres d’enfants’’, a-t-il dit.

Le commissaire divisionnaire Abdoulaye Diop a évoqué deux meurtres d’enfants à Touba et Rufisque, cinq tentatives d’enlèvements à Matam (Grand Yoff et Rufisque, dans la région de Dakar.

Selon le directeur de la Sécurité publique, la police nationale a reçu un renfort en effectifs et en moyens matériels, beaucoup de véhicules", pour faire face à ces faits délictuels.

De nombreux hommes en civils, plus nombreux que les hommes en tenues sont déployés pour permettre l’interpellation rapide des bandits a assuré le commissaire.

 L’Etat "a mis à disposition de l’autorité de police les moyens roulants nécessaires pour faire face à certaines situations", a indiqué le commissaire de police divisionnaire Abdoulaye Diop.

"L’Etat donc a réuni des moyens forts, des moyens cohérents et a mis sur place une task force qui est en train de piloter le dispositif de lutte contre l’enlèvement des enfants", a précisé M. Diop.

La police privilégie une démarche de proximité incluant « les personnes ressources, les délégués de quartier, les présidents des associations sportives et culturelles, les syndicalistes, les journalistes".

 Le directeur de la Sécurité publique, annonce qu’au niveau des, « il y a eu des renforts conséquents et des moyens de communication mis en place par l’Etat, afin de trouver des solutions à certains problèmes qui se posent au niveau des zones périphériques".

rts.sn

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.