Infos :

  • Le ministre de la Santé annonce un Plan quinquenal de lutte contre le cancer
  • Le Sénégal est à la 141e place sur 190 dans le classement du Doing business 2019.
  • L’avion A330 Néo d’Airbus sera livré à la compagnie Air Sénégal en fin janvier
  • Le vaccin contre le cancer du col de l’utérus va être officiellement introduit dans le Programme élargi de vaccination (PEV) ce 31 octobre.
  • Macky Sall, médaille d’Or de l’académie des sciences et techniques d’agriculture de France

Actualité

L'Afrique harmonise sa législation en matière de terrorisme

Un processus est engagé à l’échelle du continent africain pour adapter les législations internes de lutte contre le terrorisme,pour permettre aux états de mieux lutter contre ce phénomène. Le Le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, l'a dit à l’ouverture d’une session régionale de validation d’un module uniforme de formation sur le terrorisme.

Le ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, a fait état d’un processus engagé à l’échelle du continent africain pour adapter les législations internes de lutte contre le terrorisme, lequel devrait à terme permettre aux Etats de mieux lutter contre ce phénomène, a indiqué le garde des Sceaux.

"Le phénomène est complexe, nous sommes en présence d’une criminalité complexe", a repété M. Fall à l’ouverture d’une session régionale de validation d’un module uniforme de formation sur le terrorisme à l’intention notamment des magistrats de l’espace francophone. . 

Selon Ismaïla Madior Fall, l’adaptation des législations internes permettra de "renforcer le plateau légal et judiciaire avec notamment un dispositif de formation adéquate".

"La réussite de l’entreprise dépendra largement de la compréhension que les différents acteurs auront de la dimension multidimensionnelle du phénomène et de l’appropriation des mécanismes de traitement y afférents", a ajouté le ministre sénégalais de la Justice.

"La formulation d’une réponse didactique à travers l’élaboration d’un module en matière de lutte contre le terrorisme, apporte une contribution hautement pédagogique à la croisade contre ce fléau", selon le garde des Sceaux.

Il a suggéré au Réseau africain francophone de formation judiciaire d’envisager, sous la forme d’une formation continue, la tenue d’ateliers incluant les officiers de police judiciaires spécialisés, primo-intervenants en cas d’attentats.

"Il s’agit également pour le Réseau de relever le défi de l’adaptation permanente de la formation eu égard au caractère évolutif de la matière", a indiqué le ministre de la Justice.

Cet atelier de formation, prévu pour deux jours, est à l’initiative d’un réseau regroupant les écoles de formation judiciaire de l’espace francophone africain.

 Cette rencontre de validation du module de formation spécial est destiné aux magistrats appelés à traiter des affaires liées au terrorisme ; A noter la participation d’experts et de directeurs d’écoles de formation judiciaire de l’espace francophone.

Ce module concerne aussi toutes les autres affaires de criminalités connexes, à savoir le blanchiment d’argent, la traite des personnes et le trafic d’armes.

Il a vocation à être enseigné aux auditeurs de justice des 10 Etats membres du Réseau africain francophone de formation judiciaire, pour leur "inculquer la culture d’une démarche stratégique à la fois dans l’enquête, la poursuite et le jugement des infractions terroristes", a expliqué le directeur du Centre de formation judiciaire (CFJ) du Sénégal, Mouhamadou Diakhaté.

aps

A la une: 

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.