Les discussions se poursuivent ce mardi 08 juin entre le Sénégal et l’Union européenne (UE) à propos de l’ouverture de leurs territoires respectifs aux ressortissants de pays tiers.

Dans un communiqué le ministère des Affaires étrangères et des Sénégalais de l’extérieur indique que les discussions qui « se sont déroulées dans une ambiance cordiale ont montré une réelle volonté de toutes les parties de trouver une solution ».

Le Sénégal veut appliquer la réciprocité aux pays qui lui ferment leurs frontières aériennes.

Le ministre du Tourisme et des Transports aériens, Alioune Sarr l’avait annoncé la semaine dernière après que l’Union européenne a pris la mesure de n’ouvrir son espace aérien qu’aux ressortissants de l’Algérie, du Maroc, du Rwanda et de la Tunisie.

Selon la représentation de l’UE cette première liste publiée n’est que provisoire et est appelée à une révision régulière ; elle réaffirme une « ferme volonté de tout mettre en œuvre dans la recherche d’une solution’’, peut-on lire dans le communiqué.

Etaient présents à ces « discussions diplomatiques » entre Amadou Bâ et l’ambassadrice et déléguée de l’UE au Sénégal Irène Mingasson, le secrétaire général du ministère de la Santé et de l’Action sociale, et son homologue du ministère du Tourisme et des Transports aériens.

Les deux parties se sont donné rendez-vous vendredi 10 pour la poursuite de ces discussions.

La réouverture des frontières aériennes du Sénégal est annoncée pour le 15 juillet 2020 par le président Macky Sall. Elles sont fermées depuis mars dernier pour endiguer la pandémie du coronavirus.

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici