L’ancien chef de l’instance dirigeante de l’athlétisme mondial, a été condamné mercredi en France pour corruption dans un scandale de dopage russe.


Lamine Diack, 87 ans, a été reconnu coupable d’avoir accepté des pots-de-vin d’athlètes soupçonnés de dopage, pour dissimuler les résultats des tests et les laisser continuer à concourir, y compris aux Jeux olympiques de Londres de 2012.


Il a été condamné mercredi à 4 ans de prison dont 2 avec sursis et 500.000 euros d’amende (environ 329 millions Franc FCFA) pour corruption par la justice française.
Le verdict a été annoncé mercredi 16 septembre, devant Lamine Diack, qui est arrivé au tribunal accompagné de ses deux avocats, Mes Simon Ndiaye et François Bourdon.

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici