Logo rts transEmissionslogo RTS2 TransLogo RTS3RTS4 Casamance En DirectJT-20HEURES-50PX
ImgRSIChaineNationaleDakar-FMMatam-FMSaintLouis-FMZiguinchor-FMTamaba-FMThies-FMLouga-FMDiourbel-FMToubaMbake-FMKolda-FM
 
 
A+ A A-

L’installation des nouveaux députés et le rappel à Dieu de Djibo Kâ font l’actualité

Actrice-indienne copie copie copie copie copie copie copieL'intérêt des quotidiens parvenus vendredi à l'APS se trouve partagé entre l'installation officielle, la veille, des députés de la 13e législature, issus des législatives du 30 juillet dernier, et le rappel à Dieu de l'ancien ministre Djibo Leyti Kâ.

"La 13e législature a été installée hier (jeudi). A la place Soweto, siège de l'Assemblée nationale, il y avait foule. Une ambiance de rentrée des classes était perceptible à l'hémicycle", rapporte le quotidien Le Soleil.

"Lors de la cérémonie d'installation, les parlementaires ont procédé à l'élection des membres de la nouvelle équipe qui composera le bureau de l'Assemblée nationale pour les prochains douze mois", signale Sud Quotidien.

"Dans cette équipe, ajoute ce journal, on note le départ et l'arrivée de nouvelles têtes mais aussi la confirmation à leur poste de la plupart des députés de la majorité ou (...) de la formation politique du chef de l'Etat", l'Alliance pour la République (APR).

Sud Quotidien note par exemple que "Moustapha Niasse de l'AFP et patron sortant du perchoir est ainsi confirmé à son poste alors que l'APR (...) s'empare des positions clés de l'institution parlementaire (vice-présidences, questure, presque la totalité des secrétaires élus)".

"Sans surprise, Moustapha Niasse retourne au perchoir. Promettant la rupture tant attendue, Niasse invite ses collègues à bannir l'absentéisme et appelle la classe politique à bâtir la démocratie sénégalaise sur le rocher", écrit L'Observateur.

"Selon M. Niasse, une +commission ad hoc sera proposée+. Elle se chargera de prendre +des mesures pratiques destinées à mettre fin+ à l'absentéisme des députés", rapporte le journal Le Quotidien.

Si l'on en croit le quotidien Enquête, la rupture tant attendue à l'Assemblée nationale "semble relever de l'utopie, car à peine installé, l'hémicycle renoue déjà avec ses vieilles habitudes".

"Ça démarre mal", constate Walfquotidien. "La rupture ne semble pas être au rendez-vous pour cette présente législature. Pour cause : avec quelques exceptions, c'est le bureau sortant qui est reconduit", fait observer cette publication.

"Il en est de même du discours belliqueux et des méthodes agressives de la précédente législature manifestés hier par les députés de la majorité", ajoute Walfquotidien. "La majorité dicte sa loi à l'hémicycle", affiche également Vox Populi.

Ce journal rapporte notamment que l'installation de la nouvelle assemblée nationale "a été marquée par une vive polémique entre les députés de l'opposition et ceux de la majorité, sur l'absence de Khalifa Ababacar Sall à la session".

M. Sall, maire de Dakar et tête de liste d'une des deux grandes coalitions de l'opposition lors des législatives du 30 juillet dernier, est en détention depuis début mars, pour des soupçons de mauvaise gestion.

Le Soleil évoque par ailleurs une session plénière "empreinte d'émotion avec le rappel à Dieu de l'ancien ministre d'Etat Djibo Leyti Kâ". "L'ombre de DLK enveloppe une triste assemblée", fait à son tour remarquer le quotidien L'As à sa Une.

"C'est hier (jeudi) dans la matinée que l'on a appris le décès du secrétaire général de l'Union pour le renouveau démocratique (URD), Djibo Leyti Kâ. Le Sénégal perd ainsi un homme d'Etat qui s'est toujours distingué par son courage politique", écrit la même publication.

"L'homme des pouvoirs", estime Enquête qui consacre sa Une à l'ancien ministre. "Après une carrière politique et administrative bien remplie, le +petit berger+ rejoint les prairies célestes. L'Etat était son maître, lui son éternel serviteur", écrit le journal.

"Le Sénégal a perdu hier un de ses plus grands commis d'Etat en la personne de Djibo Leyti Kâ", décédé à l'âge de 69 ans, à Dakar, commente le journal Le Quotidien, titrant à sa Une "Le berger rejoint les prairies célestes".

"De Senghor à Macky Sall en passant par le régime d'Abdoulaye Wade, le +petit berger de la République+ selon le titre de son autobiographie, a occupé plusieurs postes de responsabilité dans l'appareil d'Etat : ministre de l'Information, de l'Intérieur, des Affaires étrangères, de l'Education nationale, de l'Environnement...", écrit le journal.

"Fin de mission pour Djibo Kâ" (Walfquotidien), "Djibo Kâ, parcours d'un homme d'exception" (L'Observateur), "Le petit berger peulh rejoint le troupeau" (Libération).

De fait, les quotidiens s'inspirent mutuellement sur ce sujet et se retrouvent à saluer la mémoire de Djibo Leyti Kâ, rivalisant de formules pour saluer sa mémoire.

APS


Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir

Récemment sur la RSI