Deux personnes ont été tuées par balles et une blessée mardi soir, selon la police de Kenosha.

Dans le Wisconsin, des affrontements ont eu lieu lors de manifestations de colère après les tirs policiers sur Jacob Blake, qui ont grièvement blessé cet Afro-Américain de 29 ans, probablement paralysé à vie. Plus tôt, sa mère avait appelé au calme.

Comme pour George Floyd, un quadragénaire noir mort asphyxié sous le genou d’un policier blanc il y a trois mois, la tentative d’interpellation de Jacob Blake a été filmée par un témoin dimanche.

Les images montrent le jeune Afro-américain suivi par deux policiers ayant dégainé leurs armes alors qu’il contourne une voiture. Un agent attrape son débardeur blanc au moment où il ouvre la portière et tente de s’installer sur le siège conducteur. Le policier fait alors feu.

L’enregistrement laisse entendre 7 tirs, atteignant ce père de famille de plusieurs balles dans le dos.

Il a subi de « graves dommages corporels, dont une section de la moelle épinière », ses reins et son foie ont été endommagés et ses blessures ont nécessité « l’ablation d’une partie de l’intestin », a précisé l’avocat Patrick Salvi, lui aussi sur le dossier.

La famille de Jacob Blake va porter plainte au civil, a-t-il annoncé.

Les avocats ont par ailleurs annoncé qu’ils se rendront à Washington vendredi pour rejoindre une vaste marche contre les violences policières organisée le jour de l’anniversaire du célèbre discours de Martin Luther King, « I have a dream ».

À Kenosha, ville de 170 000 habitants située au bord du lac Michigan, entre Milwaukee et Chicago, des échauffourées ont éclaté dans la nuit de lundi à mardi entre manifestants et forces de l’ordre après l’entrée en vigueur d’un couvre-feu, les premiers tirants des feux d’artifice sur les seconds qui ont riposté avec des balles en caoutchouc.

Des grilles en fer ont été installées mardi à proximité d’un tribunal, où des voitures et un immeuble avaient été incendiés la veille. Environ 200 manifestants étaient présents.

Dans les affrontements, deux personnes ont été tuées par balle et une blessée, selon des médias.

Des vidéos en ligne montrent des gens courant dans les rues de Kenosha, alors que des coups de feu retentissent. Dans d’autres, on peut voir des hommes blessés, au sol.

Le candidat démocrate Joe Biden a estimé que le racisme était « une crise de santé publique » aux États-Unis et exigé une enquête fouillée et transparente sur cette nouvelle bavure policière apparente.

Ben Crump, l’avocat de la famille de Jacob Blake, a affirmé que les trois fils de ce dernier se trouvaient dans la voiture au moment du drame, et que le jeune homme avait tenté juste avant de s’interposer dans une dispute entre deux femmes.

Les deux policiers impliqués ont été suspendus de leurs fonctions et une enquête a été ouverte.

rts.sn

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici