FLASH INFOS

LE PRESIDENT MACKY SALL CONDAMNE FERMEMENT L’AGRESSION DE LA JOURNALISTE MAIMOUNA NDOUR FAYE
AGRESSION DE LA JOURNALISTE MAIMOUNA NDOUR FAYE | LE DIRECTEUR GENERAL DE LA RTS CONDAMNE FERMEMENT ET DEMANDE UNE ENQUETE IMMEDIATE
CHAVIREMENT DE PIROGUE A SAINT-LOUIS | LE PREMIER MINISTRE AMADOU BA PROMET DE FAIRE LA LUMIERE
CHAVIREMENT D’UNE PIROGUE A SAINT-LOUIS | SIX INDIVIDUS ARRETES 
REPLAY JOURNAL TÉLÉVISÉ DE 20H DU JEUDI 29 FEVRIER 2024
RESTITUTION DES PROPOSITIONS MAJEURES DU DIALOGUE NATIONAL PAR ME SIDIKI KABA
UN GROUPE ARME A ETE APPREHENDE ET PLUSIEURS SITES D’ORPAILLAGE ONT ETE DEMANTELES DANS L’EST DU SENEGAL (DIRPA)
ALERTE METEO | VENT FORT ATTENDU SUR LA PETITE COTE CE JEUDI APRES-MIDI
LE PRESIDENT MACKY SALL EXPRIME SA COMPASSION SUITE AU TRAGIQUE CHAVIREMENT D’UNE PIROGUE AU LARGE DE SAINT LOUIS
SAINT-LOUIS | FORMATION D’UN COMITE REGIONAL DE CRISE SUITE AU NAUFRAGE TRAGIQUE , 24 MORTS
backImage

ABDOU DIOUF ET ABDOULAYE WADE APPELLENT A LA PAIX ET AU DIALOGUE AU SENEGAL

a-la-une12 févr. 2024

img

Les anciens présidents de la République du Sénégal, Abdou Diouf et Abdoulaye Wade, ont conjointement publié, lundi 11 février 2024, un communiqué adressé à leurs concitoyens, exprimant leur profonde tristesse face aux récents événements tragiques qui ont endeuillé le pays. Trois jeunes compatriotes ont été emportés, et ils présentent leurs plus sincères condoléances aux familles et aux proches des victimes.

Dans ce message, Diouf et Wade se présentent en tant qu’anciens dirigeants politiques et adversaires d’antan, mais aussi comme des acteurs qui ont su mettre de côté leurs différends au profit de la paix et de la stabilité du pays. Ils appellent à un arrêt immédiat des violences et des destructions de biens, exhortant la jeunesse à ne pas être manipulée par des forces aux intentions obscures.

Les deux anciens présidents ont également souligné qu’ils ont eu une conversation téléphonique avec le Président actuel, Macky Sall, qui a réaffirmé son engagement à ne pas briguer un troisième mandat et à quitter le pouvoir après les prochaines élections présidentielles. Ils ont demandé à Sall d’organiser rapidement un dialogue national en vue d’une large réconciliation nationale dans le respect de la Constitution et de l’État de droit.

En outre, Diouf et Wade ont appelé l’ensemble des dirigeants politiques, du pouvoir et de l’opposition, ainsi que les responsables de la société civile, à participer à des discussions franches et ouvertes pour garantir des élections présidentielles transparentes, inclusives et incontestables, le 15 décembre 2024. Ils insistent sur le fait que la préservation de la démocratie au Sénégal est un devoir collectif et que l’Histoire jugera les acteurs en conséquence.

backImage