FLASH INFOS

MACKY SALL A ALGER POUR LE FORUM DES PAYS EXPORTATEURS DE GAZ
LE PRESIDENT MACKY SALL CONDAMNE FERMEMENT L’AGRESSION DE LA JOURNALISTE MAIMOUNA NDOUR FAYE
AGRESSION DE LA JOURNALISTE MAIMOUNA NDOUR FAYE | LE DIRECTEUR GENERAL DE LA RTS CONDAMNE FERMEMENT ET DEMANDE UNE ENQUETE IMMEDIATE
CHAVIREMENT DE PIROGUE A SAINT-LOUIS | LE PREMIER MINISTRE AMADOU BA PROMET DE FAIRE LA LUMIERE
CHAVIREMENT D’UNE PIROGUE A SAINT-LOUIS | SIX INDIVIDUS ARRETES 
REPLAY JOURNAL TÉLÉVISÉ DE 20H DU JEUDI 29 FEVRIER 2024
RESTITUTION DES PROPOSITIONS MAJEURES DU DIALOGUE NATIONAL PAR ME SIDIKI KABA
UN GROUPE ARME A ETE APPREHENDE ET PLUSIEURS SITES D’ORPAILLAGE ONT ETE DEMANTELES DANS L’EST DU SENEGAL (DIRPA)
ALERTE METEO | VENT FORT ATTENDU SUR LA PETITE COTE CE JEUDI APRES-MIDI
LE PRESIDENT MACKY SALL EXPRIME SA COMPASSION SUITE AU TRAGIQUE CHAVIREMENT D’UNE PIROGUE AU LARGE DE SAINT LOUIS
backImage

LA CÔTE D’IVOIRE RENVERSE LE NIGERIA ET REMPORTE SA TROISIÈME COUPE D’AFRIQUE !

a-la-une11 févr. 2024

img

La CAN 2023 touche enfin à sa fin ce dimanche soir avec la finale opposant le pays hôte la Côte d’Ivoire au Nigeria. Une finale entre deux grosses nations du continent qui ont vécu une compétition bien différente et surtout une finale entre deux équipes dans le même groupe dans cette CAN. En phases de poules, les Éléphants s’étaient inclinés sur la plus petite des marges (1-0). Mais entre temps, la Côte d’Ivoire a ressuscité après le départ de Jean-Louis Gasset et l’arrivée d’Emerse Faé en tant que numéro un.

Le coach ivoirien a fait des choix forts pour métamorphoser son équipe. Et sur cette finale, il décidait de miser sur ses hommes forts depuis les 8es notamment Gradel, Seri et Haller en pointe. Du côté du Nigeria, qui a connu une CAN assez tranquille, José Peseiro préférait Chukwueze à Simon pour la finale.

Dans une ambiance très chaude au stade d’Ebimpé, très largement à la faveur de la Côte d’Ivoire à domicile, les Éléphants mettaient rapidement un gros rythme pour tenter d’enflammer la rencontre et perturber une défense nigériane jusqu’ici solide. Sur le couloir droit, Gradel multipliait les centres sans succès alors que le Nigeria s’occupait de piquer en contre. Sans succès. La Côte d’Ivoire se procurait la première occasion du match peu après la demi-heure de jeu lorsqu’Adingra profitait d’une belle offrande de Kessié pour obliger Nwabali à la parade (33e). Une occasion qui réveillait un peu les Super Eagles qui punissaient la Côte d’Ivoire dans la foulée. Sur un corner mal renvoyé, le capitaine Troost-Ekong plaçait un coup de tête ravageur (1-0, 40e) pour climatiser une équipe ivoirienne dominatrice.

Sebastien Haller propulse la Côte d’Ivoire sur le toit de l’Afrique

Au retour des vestiaires, la Côte d’Ivoire n’avait donc d’autres choix que d’attaquer pour revenir au score. Et cela aurait pu arriver rapidement sans une intervention énorme signée Bassey qui stoppait le ballon sur sa ligne sur une frappe de Gradel (47e). Juste avant ça, Nwabali s’était interposé devant Adingra. Le gardien nigérian, qui a la particularité d’être le seul joueur évoluant en Afrique dans cette finale, repoussait aussi frappe lointaine de Kossounou (60e). Mais il se trouait légèrement sur la tête de Kessié qui égalisait et faisait exploser le stade d’Ebimpé (1-1, 63e). De quoi confirmer la domination ivoirienne et surtout punir un Nigeria qui s’était arrêté de jouer.

Et ce but ne réveillait pas du tout les Super Eagles. Au contraire. Les coéquipiers d’un Victor Osimhen, assez discret, continuaient de reculer et de subir les vagues ivoiriennes. Adingra, sur son couloir gauche, faisait vivre des misères à la défense nigériane et c’est lui qui délivrait un excellent centre pour le but de Sébastien Haller.

L’attaquant de Dortmund reprenait le ballon du bout du pied pour donner l’avantage à son équipe (2-1, 84e). Un but qui a suffi à obtenir cette troisième étoile. La Côte d’Ivoire remporte une troisième CAN dans une édition assez folle. Le Nigeria s’incline une nouvelle fois en finale et devra patienter pour obtenir une quatrième Coupe d’Afrique à son palmarès.

LES TWEETS
backImage